LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant : les choix de Dominique Païni

6 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Dominique Païni.

Ce soir, il nous fait part de ses choix en Spectacle vivant.

Les choix de l'invité : "Je vais assez souvent au spectacle vivant bien que je n'aille jamais au théâtre... J'ai peur que sur scène les acteurs, les actrices oublient leur texte, et ça me met dans une angoisse qui fait que j'aime le cinéma prioritairement pour cette raison... "

En revanche, il va souvent voir de la danse. Il aime Robert Wilson "la machinierie répétitive me rassure ". Le désordre est devenue le nouvel ordre chorégraphique en quelque sorte...

Il attend avec impatience la saison danse et plus particulièrement le festival d'automne

Lucinda Childs et son spectacle Dance (Forum, scène conventionnée de Blanc-Mesnil le 15 oct et au Théâtre de la ville du 17 au 25 oct "c'est toujours une grande retrouvaille "

Rétrospective Maguy Marin "quelqu'un à redécouvrir, à voir..."

Claudia Triozzi "C'est vraiment quelqu'un qui me surprend beaucoup... on est sur le fil entre danse, performance, théâtre musical, show humoriste.. ."

Pina Bausch

En Théâtre :

Roméo Castellucci , Go down, Moses du 4 au 11 nov au Théâtre de la Ville. "Je n'aime jamais ce qu'il fait mais je suis toujours chatouiller par cet auteur qui me gène, qui me dérange, qui m'effraie un peu.. . En tout cas c'est un homme très agité... Ce sera mon spectacle d'automne "

En nouveau cirque :

Il va beaucoup voir du cirque...

Yohann le Guillerm "On ne cache plus l'effort dans le nouveau cirque "

Dominique Païni est d’abord un cinéphile. Distributeur, producteur de cinéma, éditeur, critique, enseignant, exploitant de salle, directeur d’institution culturelle et commissaire d’expositions. Dominique Païni a accompagné l’évolution de notre rapport aux images du Saint-Siège de la cinéphilie au grand melting-pot culturel.

Dominique Païni a été le directeur du Studio 43, salle de cinéma parisienne qui était consacrée exclusivement à revisiter l’Histoire du cinéma français, distributeur, producteur de films (Straub et Huillet, Juliet Berto, Philippe Garrel) et mécène de cinéastes d'avant-garde (Gérard Courant, Joseph Morder).

Jusqu'en 1991, il fut directeur fondateur des productions audiovisuelles et cinématographiques du Musée du Louvre.

En 1991, il est nommé, par Jack Lang, à la direction de la Cinémathèque française.

En 2000, il quitte cette fonction suite à son désaccord sur le projet de la Maison du cinéma de s’installer à Bercy dans les anciens locaux du Centre américain.

Il fait alors son entrée au Centre Georges-Pompidou comme directeur du département du développement culturel. Il y restera jusqu’en 2005. Il a été notamment commissaire de plusieurs grandes expositions comme Hitchcock et l’art , Jean Cocteau sur le fil du siècle , Voyage(s) en utopie , une exposition réalisé par Jean Luc Godard.

Nommé en novembre 2003 par David Kessler, directeur général du Centre national de la cinématographie, il a été président de la commission d'aide sélective à l'édition vidéo, en 2004 et 2005.

En 2005, il succède à Jean-louis Prat pour diriger la Fondation Maeght (Saint-Paul-de-Vence, Alpes-Maritimes). Il y réalise l'exposition Le noir est une couleur avant de donner sa démission, huit mois seulement après sa prise de fonction.

Aujourd'hui commissaire d'expositions indépendant (Il était une fois Walt Disney au Grand Palais), il se consacre à la critique, à l'écriture de textes théoriques et à son enseignement à l'École du Louvre où il est titulaire de la chaire d'Histoire du cinéma.

En 2013 il est commissaire de l'exposition "Le regard d'Antonioni" à Ferrare, exposition reprise à Bruxelles puis à Paris en 2015.

Dominique Païni écrit également dans diverses revues culturelles, dont Art Press et les Cahiers du Cinéma.

Actualités :

Le cinéma, un art plastique , ed Yellow Now, 2013

Commissaire des expositions à la Cinémathèque française du Musée imaginaire d’Henri Langlois (du 9 avril au 3 août 2014) et de Michelangelo Antonioni, ( du 8 avril au 19 juillet 2015)

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......