LE DIRECT
Catherine Meurisse et Emma

2020, année de la bande dessinée ?

20 min

Les autrices Catherine Meurisse et Emma sont les invitées des Matins.

Catherine Meurisse et Emma
Catherine Meurisse et Emma Crédits : AFP

Vous n’avez pas compris la réforme des retraites ? Vous voulez un dessin ? La bloggeuse Emma a relevé le pari ! Alors que le marché de l’édition est au ralenti, la bande dessinée, elle,  connaît un regain d’intérêt, inégalé depuis les années 90. La bande dessinée actuelle a élargi sa gamme d'expression et conquiert de nouveaux publics.  2020, année de la bande dessinée ? Elle est mise à l’honneur par le ministère de la culture pour cette nouvelle année. 

Pour en parler, nous recevons Catherine Meurisse, autrice de l’album “Delacroix”, édité chez Dargaud et marraine de l’année de la Bande dessinée ; ainsi que la bloggeuse Emma, ancienne ingénieure informaticienne qui a choisi le dessin pour mettre en lumière des sujets compliqués. 

La BD, reflet d'enjeux contemporains

La bande-dessinée s'est notamment emparée du concept de "charge mentale" :  "J'ai découvert qu'il y avait un terme pour ça qui avait été utilisé par des féministes dans les années 70, qui s'appelait la charge mentale et qui était le fait de se préoccuper en continu de l'organisation des lessives, de la planification des courses, etc. Et ça, c'était encore une partie  de la domination masculine qui n'avait pas été abordée dans les discours populaires. C'était resté très universitaire, donc j'ai décidé de faire une bande dessinée dessus pour que toutes les femmes puissent s'en emparer." Emma

Catherine Meurisse consacre un ouvrage au peintre Delacroix. À propos de La liberté guidant le peuple : "Ça m'a assez ému de reprendre ce tableau et de reprendre les textes de Dumas, qui parlent d'une femme qui ne veut plus être outragée, violée par les seigneurs. Et là, en 2019, [...] on est vraiment dans l'air #metoo. J'étais assez content de reproduire ces mots de Dumas et de représenter une fois de plus cette liberté". Catherine Meurisse

La puissance du dessin

"C'est la façon dont j'utilise le dessin : comme un outil de communication. Je réagis sur l'actualité et j'utilise les dessins pour pouvoir dire beaucoup de choses en peu de place, en peu de temps et accrocher les gens et montrer, passer plus d'idées. Donc, pour moi, l'idée n'est pas de faire dans l'esthétique, ou plutôt des tableaux ou des choses jolies à regarder, mais vraiment de passer un message." Emma

L'édition 2020 du festival de la bande dessinée d'Angoulême.
L'édition 2020 du festival de la bande dessinée d'Angoulême.
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......