LE DIRECT
Fluctuation des cours

Dettes souveraines et souveraineté de la dette

24 min

Comment concilier une réponse nationale et une réponse continentale ? Qui finance le fond de relance ? Avec Laurence Boone, Cheffe économiste de l’Organisation de coopération et du développement économique (OCDE).

Fluctuation des cours
Fluctuation des cours Crédits : ERIC PIERMONT - AFP

Déjà très endetté avant la crise liée au coronavirus, l'État français a creusé sa dette en investissant massivement pour relancer son économie. Mais au-delà des solutions nationales, la mise en place d’une réponse européenne commune semble indispensable pour redynamiser l’économie du vieux Continent. Indispensable mais aussi source de tensions croissantes entre les pays aux finances saines et les pays les plus touchés par la crise. Des fractures qui pourraient compromettre l’harmonie entre les états eux-mêmes et avec la Banque centrale européenne. Une réponse européenne commune à la crise du covid-19 est-elle possible ? Peut-on annuler les dettes souveraines de la zone euro ? 

Ce matin, Laurence Boone, Cheffe économiste de l’Organisation de coopération et du développement économique (OCDE) est l’invitée des Matins

Une reprise sous le signe de la flexibilité ? 

On ne peut pas prévoir un scénario économique sans prévoir un scénario des avancées de l’épidémie. Et devant ce constat, on ne peut pas avoir qu’un seul scénario. Il faut adapter les scénarios économiques. Il faut pouvoir faire preuve  d'agilité et de flexibilité. Laurence Boone

"Tous les pays doivent développer des trésors d’ingéniosité pour sortir progressivement de cette crise. (...) Quelqu’un qui est en chômage partiel dans un secteur endormi pendant des mois doit pouvoir se diriger vers un secteur en croissance. Et mettre en place cette flexibilité provisoire est sans doute l'un des exercices les plus difficiles

Il faut prendre les chiffres économiques avec énormément de pincettes. Même si le choc est indéniable et très fort. Car ces chiffres sont basés sur des estimations qui reposent sur des enquêtes. La mesure de la contraction du PIB peut légèrement varier d’un pays à l’autre. Il faut être prudent et retenir que l’économie a été durablement marqué par la mise en confinement. Laurence Boone

Comment répondre au défi de la dette ? 

" Il faut regarder les choses en se remettant dans la phase de la crise dans laquelle nous sommes. Nous savons que nous allons devoir adapter et faire évoluer le soutien. Maintenant, quand l’activité sera reparti, il faut s’assurer que la dette soit soutenable. On ne doit pas déclencher une mauvaise dynamique dans laquelle la dette se creuse. Et pour éviter cela on a 3 outils : la croissance, les impôts et dépenses ou les banques centrales."

Une des grandes leçons de la crise financière est que si on resserre la vis monétaire trop vite, on risque de ne pas avoir assez de croissance. Et sans croissance, il y a une perte de demande qui entraine de l’inflation. C’est pourquoi il faut un soutien budgétaire important et une forte soutenabilité de la dette pour que l’on ne se retrouve pas dans une situation semblable à la crise vécue il y 10 ans. Laurence Boone

"Quelle forme doit prendre la relance économique ? Il va y avoir une forte demande de justice sociale. Il faudra prendre en compte aussi les risques qui peuvent avoir des effets dévastateurs et investir pour les minimiser comme le climat ou la cybersécurité. Enfin, la demande d’approvisionnement est également non négligeable."

Nous ne sommes pas dans une période de reprise mais de transition. Et cette période peut être longue donc il faudra être transparent quant à la réponse à apporter pour que celle-ci soit efficace et entendue. Laurence Boone

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......