LE DIRECT
Woody Allen en 2017

Du cinéma à la littérature, Woody Allen, tragi-comique

31 min

Alors que les salles de cinéma ont réouvert ce lundi en France, nous accueillons une figure du grand écran, mais cette fois-ci pour un livre et plus précisément, une autobiographie.

Woody Allen en 2017
Woody Allen en 2017 Crédits : Dimitrios Kambouris - AFP

Notre invité est le réalisateur, scénariste et acteur Woody Allen qui publie Soit dit en passant aux éditions Stock. Dans ces 530 pages, celui qui a été acclamé notamment pour les films Annie Hall et Manhattan retrace à grand renfort d'anecdotes et d'humour son enfance à Brooklyn, ses débuts dans le milieu des humoristes juifs new-yorkais, mais aussi ses histoires d'amour. Dont une en particulier avec l'actrice Mia Farrow, et les accusations de pédophilie et d'agression sexuelle contre leur fille adoptive Dylan Farrow qui ont refait surface après le mouvement me too.

Quand je réalise un film, je souhaiterais toujours le faire meilleur qu'il n'est. Même chose avec l'analyse ! Woody Allen

Woody Allen, actuellement à New York, a vécu difficilement la situation du confinement liée à la crise du coronavirus : "Je n'aime pas ça le confinement, c'est terrible. Il n'y a rien à retenir de ça : la ville est morte, les gens tombent malades, d'autres meurent, tout est en pause. La seule chose dont je suis fier, c'est la façon dont New York le surmonte." Selon lui, la crise de la Covid n'a pas été traitée correctement aux Etats-Unis : "Nous avons un gouvernement central, mais chaque Etat peut établir ses propres lois. Certains ont suivi les recommandations scientifiques et médicales, d'autres ont eu une attitude différente. Cela a été chaotique."

Même si une partie de la gauche américaine n'a pas été tendre avec lui, le réalisateur se dit fervent démocrate, et attend avec impatience les prochaines élections présidentielles. 

J'ai toujours voté démocrate et je pense que le parti républicain est dans le pire état que j'ai vu dans ma vie. Ce parti n'œuvre pas pour le bien des Etats-Unis. C'est une honte pour eux-mêmes. Je serais très heureux si les démocrates l'emportent. Woody Allen

Son autobiographie intitulée Soit dit en passant, avait été refusée par une filiale des éditions Hachette. "Ce sont des gens très gentils, j'aime bien travailler avec eux. Je suis dans l'industrie cinématographique depuis des années. Je suis habitué à ce genre de choses. Vous avez un film prêt à tourner et, au dernier moment, tout est annulé par les gens qui le financent, parce qu'il y a un problème avec la vedette. (...) Ce n'était pas un problème pour moi. Les gens sont libres de changer d'avis.

Dans son autobiographie, le cinéaste parle de son parcours personnel, de son art, mais également de ses relations controversées, notamment avec l'actrice Mia Farrow.

J'attendais le bon moment pour le publier. C'est un livre que les gens attendaient que je fasse depuis des années. Woody Allen

Dans ce livre-confession, le réalisateur d'Annie Hall s'attache à déconstruire son personnage d'intellectuel à lunettes : "Une image est une image. Quand j'apparais dans mes films, je suis un acteur. Charlie Chaplin n'était pas un petit vagabond dans la vie réelle, c'était un homme cultivé, un compositeur de musique, un intellectuel. (...) La vie est différente à l'écran et dans le réel."

J'étais en bonne santé, populaire parmi mes camarades et pourtant, je me suis débrouillé pour finir nerveux, peureux, trop émotif, claustrophobe, solitaire et incurablement pessimiste. Woody Allen, Soit dit en passant

Bien qu'il ne soit pas satisfait de tous ses films, le plaisir dans sa vie, c'est toujours dans le cinéma qu'il l'a trouvé. "Quand on grandit, on doit choisir quelque chose pour gagner sa vie, se nourrir, vivre. Faire des films, c'est une excellente façon de passer sa vie."

Woody Allen consacre une part importante de ce livre aux différentes controverses qui ont émaillé sa vie, à propos de sa relation avec Soon-Yi Previn, fille adoptive de son ex-compagne Mia Farrow : "Les controverses ne m'ont jamais inquiété. Je l'ai compris parfaitement. J'étais plus âgé qu'elle, mais ce n'était pas un problème pour nous. Nous sommes mariés depuis plus de 20 ans, nous avons deux filles qui vont à l'université." Il nie aussi les accusations de pédophilie et d'agression sexuelle contre Dylan Farrow : "L'enquête a été très méticuleuse. Il n'y a eu aucun attouchement."

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......