LE DIRECT
Richmond, Virginie, Etats-Unis le 8 juillet 2020

Etats-Unis : le débat public en danger ?

11 min

Dans le Monde, 150 intellectuels s'inquiètent des menaces que feraient peser les mouvements pour la justice sociale et raciale sur les libertés d'expression. Quelle place pour les voix jugées dissonantes voire dangereuses dans le débat public ? La querelle autour de la "cancel culture" est relancée.

Richmond, Virginie, Etats-Unis le 8 juillet 2020
Richmond, Virginie, Etats-Unis le 8 juillet 2020 Crédits : Eze Amos - AFP

Ils estiment que le mouvement en faveur de la justice sociale et raciale aux Etats-Unis pose des interdits qui menacent le débat public. Cent cinquante écrivains, intellectuels, artistes, journalistes signent une tribune relayée par le journal Le Monde et intitulée "Notre résistance à Donald Trump ne doit pas conduire au dogmatisme ou à la coercition". Parmi les signataires, Margaret Atwood, Mark Lilla, Francis Fukuyama, Noam Chomsky. Que dit ce texte ? Et que dit-il du débat d'idées ? 

Concilier la critique historique globale et la critique politique 

"L'enjeu pour moi c'est la difficulté qu'on a à lier des actes précis - par exemple, des discriminations qui persistent, des injustices - avec le débat culturel et le débat d'idées. (...) Il faut reconnaître qu'il y a à la fois un problème de fond, une sorte de problème qui tient, qui est historique, dans la longue durée, qui a justifié le racisme, l'esclavage comme en d'autres temps, l'antisémitisme ou d'autres discriminations, par exemple. Il faut le reconnaître et en même temps, ça n'est pas une raison pour généraliser aujourd'hui, il faut s'en tenir à la dénonciation d'actes précis." Frédéric Worms

Les signataires ont raison de dire que Donald Trump ne doit pas être un prétexte à tout dénoncer en bloc. Il faut définir des points précis d'action. En France, par exemple, on pourrait dire peut-être non pas "les violences policières" mais "le contrôle au faciès". Il faut être toujours assez précis sur les points qui font scandale et qu'il faut débloquer pour avancer. Ils ont raison de dire que le combat contre Trump ne doit pas mener à une confusion et surtout, ne doit pas mener à des tensions internes. Frédéric Worms

"Black Lives Matter résume le sujet. C'est un acte précis : il y a un policier qui a commis un acte précis sur le fond, sans doute d'une loi insuffisante, en tout cas de protection juridique insuffisante. Et cela réveille une discrimination globale, ce racisme institué pendant très longtemps. (...) C'est donc normal que ça réveille tout ce passé. Mais il est anormal de dire qu'en fonction d'un tel acte, toute parole qui n'est pas tout le temps dans la manifestation, dans la critique, est illégitime. Le rôle des intellectuels, c'est de donner la toile de fond. En général, c'est compréhensible et en même temps il faut distinguer et construire aujourd'hui des points précis de convergence." Frédéric Worms

Chroniques

8H30
4 min

Le Journal de la culture

Le coup de fil Culture: Laure Leroy
Intervenants
  • Professeur de philosophie contemporaine à l’ENS, directeur adjoint du département des Lettres et membre du Comité consultatif national d’éthique, et producteur de l'émission "Matières à penser" sur France Culture
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......