LE DIRECT
DIFC Gulf Art Fair, Dubai, United Arab Emirates, 2007

Martin Parr : "Il y a du bon goût, du mauvais et j'essaie de mélanger les deux dans mon travail photographique"

30 min

L'exposition « Parrathon » du photographe britannique Martin Parr commence demain au Frac Bretagne de Rennes. L'artiste est notre invité ce matin pour partir en voyage à la découverte de notre société dans ses plus intimes contradictions.

DIFC Gulf Art Fair, Dubai, United Arab Emirates, 2007
DIFC Gulf Art Fair, Dubai, United Arab Emirates, 2007 Crédits : © Martin Parr / Magnum Photos

Alors que nous avons été confinés dans l'espace domestique durant plusieurs semaines, et que encore aujourd'hui nous sommes confrontés en temps de crise sanitaire à des situations étranges, voire parfois absurdes, nous accueillons aujourd'hui un documentariste du quotidien et du grotesque, le photographe Martin Parr. Avec son regard piquant mais empathique sur notre société et ses contradictions, le britannique a souvent été qualifié de  « chroniqueur de notre temps ». Un temps toutefois bouleversé à l'approche des vacances, pour celui qui a un goût prononcé pour les clichés de groupes de touristes qui se massent à Venise ou les gros plans de corps rouges et luisants se frôlant sur les plages du monde entier. 

C'est son regard espiègle qui est mis à l'honneur dans une rétrospective  baptisée « Parrathon » qui débute demain au Frac Bretagne de Rennes. Cette exposition retrace la carrière de l’artiste  du milieu des années 1970 à aujourd’hui, à travers 14 séries  emblématiques. 

A cette occasion, nous recevons le photographe britannique Martin Parr.

Self-portrait, Dubai, United Arab Emirates, 2007
Self-portrait, Dubai, United Arab Emirates, 2007 Crédits : © Martin Parr / Magnum Photos
New Brighton, England, 1983-85
New Brighton, England, 1983-85 Crédits : © Martin Parr / Magnum Photos

Le " Parrathon", une exposition du quotidien 

Le "Parrathon" est un mélange de toutes les œuvres que j’ai produites ces 40 dernières années. C’est une collection de ce que j’ai photographié depuis toutes ces années. Je suis intéressé par la vie quotidienne. Pour moi mon terrain de jeu peut être aussi bien la plage que le supermarché. J’essaie dans mon travail de capter l’ambiguïté de mon pays. Martin Parr

"Je suis fasciné par les gens ordinaires et ce qu’ils font. La façon dont on décore nos intérieurs est fascinante, c’est une chose qui m’intéresse et que je veux documenter. Je suis tellement inspiré par ce que je trouve dans le salon des gens que j'en ai fait un thème d'exposition."

Martin Parr, la bienveillante critique 

Les gens sont drôles mais lorsque je les photographie, j’essaie de ne pas me moquer d’eux. Je veux donner de la dignité aux personnes qui me servent de modèle. J’essaie de faire des photos différentes de celles habituelles. Martin Parr

" Je suis consommateur comme n’importe qui d’autre. Il y a 15 ans, je photographiais des Britanniques qui venaient en France pour acheter de l’alcool à bas prix. Et le confinement a fait ressortir cette frénésie de la grande consommation."

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......