LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Puerto Maldonado, Peru

Réchauffement climatique, de la transition à la mutation avec Marie Toussaint et Nathanaël Wallenhorst

19 min
À retrouver dans l'émission

Le 9 août dernier, le Giec détaillait dans son dernier rapport les effets du réchauffement atmosphérique causé par l'activité humaine. Pour prendre la mesure des changements à opérer, faut-il repenser notre rapport au vivant ?

Puerto Maldonado, Peru
Puerto Maldonado, Peru Crédits : Mark Newman - Getty

Les catastrophes environnementales qui rythment cet été contribuent à une prise de conscience sur les effets réels du changement climatique. Alors que les échéances internationales et européennes se succèdent pour endiguer les dégâts causés au système terre, l'adaptation à de nouvelles conditions prend déjà le pas sur la transformation de nos sociétés. 

Au lieu de chercher à adapter nos existences à un environnement de plus en plus hostile, ne devrions-nous pas changer notre rapport à la nature ? La nature est-elle une ressource ou un espace de cohabitation ?

Marie Toussaint est eurodéputée et militante écologiste, fondatrice de l'Alliance internationale des parlementaires pour la reconnaissance de l'écocide. Marie Toussaint interviendra fin août au festival Agir pour le vivant à Arles. 

Nathanaël Wallenhorst est maître de conférences à l'Université catholique de l'Ouest et auteur de Mutation. L'aventure humaine ne fait que commencer aux éditions Le Pommier en juin 2021.

Une mutation écologique

Pour Marie Toussaint, dans un monde dominé par la pensée économiste, la société tout entière doit se transformer pour éviter un effondrement du vivant sur terre : 

On a besoin de transformer notre économie, notamment le système de production, de consommation, d'accumulation et de destruction des ressources qui est qui est le nôtre. Et cette mutation, elle doit aussi être culturelle. Plus largement, faire vivre les artistes, les imaginaires, la culture. Pourquoi? Tout simplement parce que l'économie a pris toute la place. Marie Toussaint

La mutation que décrit Nathanaël Wallenhorst se démarque elle des idéaux de perfection individualiste poursuivis par le courant transhumaniste :   

La mutation que je propose, c'est une mutation qui soit proprement politique et qui soit sur la refondation d'un nouveau nous et non pas d'une croissance du moi. Nathanaël Wallenhorst 

C'est toute une autre approche du politique et de la démocratie qu'il s'agit de penser, d'imaginer. Il faut solliciter de fait le récit, l'imaginaire, la représentation, à partir de cette immersion dans le vivant duquel nous recevons la vie. Sans le vivant, nous n'existons pas. Un humain qui est coupé de tous ses liens avec le vivant, c'est un cadavre.Nathanaël Wallenhorst

Mieux respecter la nature, ça passe aussi par de nouveaux droits, pour Marie Toussaint

Ça ne veut pas dire qu'on n'a plus le droit de couper d'arbres. Ce n'est pas un arrêt de nos interactions avec la nature. C'est le fait de dire que la nature a le droit, notamment, de se régénérer à un rythme naturel, qu'on cesse de faire disparaître des espèces, qu'on cesse de porter atteinte à des écosystèmes, des forêts, des glaciers, des fleuves qu'on est en train de détruire petit à petit. Marie Toussaint

De l'imaginaire à l'action

La justice environnementale ne se résume pas à une exigence procédurale mais s'applique aussi aux disparités territoriales des effets du changement climatique : 

On pollue toujours les mêmes, les mêmes lieux, mais aussi les mêmes personnes, et ce sont les personnes qui sont souvent au bas de l'échelle sociale. Marie Toussaint

Au niveau européen, le paquet législatif proposé par la Commission européenne pour réduire de 55 % l'émission de gaz à effet de serre d'ici 2030 ne convainc pas, selon Marie Toussaint :

En juillet, la Commission européenne a proposé une déclinaison - ce qu'on appelle Fit for 55 - de cet objectif climatique pour 2030. Ce qu'on sait, c'est qu'il nous faut absolument réduire trois gaz à effet de serre. Le CO2, le méthane et l'azote. Les deux premiers sont liés à l'énergie, les deux derniers - méthane et azote - à l'agriculture. Pourtant, nous n'avons pas revu la Politique agricole commune, alors que l'agriculture est l'une des premières sources d'émissions de gaz à effet de serre.  Marie Toussaint

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Afghanistan : faut-il discuter avec les talibans au pouvoir ?
Intervenants
  • Maître de conférences à l'UCO, docteur en sciences de l'environnement et de l'éducation
  • eurodéputée, membre de l'ONG "Endecocide", présidente et co fondatrice de l'association "Notre affaire à tous"
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......