LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Anne Queffélec à la "Folle Journée" de Nantes en 2009.

Anne Queffélec est l'invitée des Matins d'été

16 min
À retrouver dans l'émission

La pianiste internationale est l'invitée des Matins à l'occasion de sa participation au festival de La Roque d’Anthéron le 8 août prochain.

Anne Queffélec à la "Folle Journée" de Nantes en 2009.
Anne Queffélec à la "Folle Journée" de Nantes en 2009. Crédits : FRANK PERRY - AFP

Habituée aux concerts internationaux, c’est exclusivement en France qu’Anne Queffélec jouera cet été de la Bretagne aux Alpes, en passant par les Bouches-du-Rhône. C’est en Provence qu’elle y jouera les concertos de Mozart au festival de La Roque d’Anthéron le 8 août prochain au Parc du Château de Florans.

Le rendez-vous de La Roque d'Anthéron

L'an dernier il faisait partie des très rares festivals d'été sauvés. Cette année, il a retrouvé ses dimensions et il ne fait plus figure d'exception. Anne Queffélec, une fidèle du festival y sera dimanche,  mais aussi au festival de Boucard dans le Cher le 4 août, au festival de Barfleur dans la Manche le 12 août, puis le lendemain en clôture du festival Les Musicales du Golfe dans le Morbihan et le 15 août au festival Musique et nature en Bauges. 

Ce qui me plaît cette année, c’est la possibilité de retrouver ce partage vivant du concert avec le public. Parce que pour moi, le concert, c'est vraiment une œuvre collective. Et le public, les auditeurs - individuellement et ensemble - créent une œuvre collective. Il y a une circulation à travers ce moment, une rencontre intime qu'aucun écran ne peut remplacer. 

Est-ce qu'il y a une écoute particulière dans ces festivals ? Anne Queffélec joue souvent dans une église ou en dehors des grandes salles de concert. 

Quand je suis à La Roque d'Anthéron, je ne peux pas m'empêcher de penser à Baudelaire quand il dit « la nature est un temple où de vivants piliers laissent parfois passer de confuses paroles ». En l'occurrence, il s'agit de la musique. Ces fameux platanes du parc de Florans à La Roque d'Anthéron, dans leurs ogives magnifiques, peuvent rappeler une cathédrale à l'air libre. La conque qui recouvre la scène comme une sorte de coquillage immense, accueillant, à la fois ouvert et clos. C'est vrai que poétiquement, c'est très inspirant, surtout lorsque les cigales s'y arrêtent, et participent elle-même à la création collective et que les étoiles arrivent. 

Le piano en famille

Au festival de Barfleur, le 12 août, Anne Queffélec partagera l’affiche avec son fils Gaspard Dehaene. Ils joueront ensemble à quatre mains La fantaisie en fa mineur de Schubert.

C'est un beau cadeau de la vie parce que c'est une transmission. Je n'ai jamais dit à mon fils, « tu seras pianiste ». En revanche, je tenais absolument à ce que mes enfants aient dans leur bagage de vie la connaissance de l'existence de la musique. 

C'est vraiment Gaspard qui a fait ce choix déterminant. Nos rencontres ne sont pas si fréquentes, mais quand nous pouvons partager un concert, il y a cette transmission mystérieuse, ce passage de relais.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......