LE DIRECT
Xavier Jaravel a reçu le prix du meilleur jeune économiste 2021

Automatisation, formation, innovation… Faire de la relance économique une aubaine avec Xavier Jaravel

19 min
À retrouver dans l'émission

L’économie française est aujourd’hui confrontée à de nombreux enjeux majeurs pour s’adapter à une économie qui change : automatisation de la production, accroissement des inégalités, défis dans la formation des jeunes. Comment répondre à ces défis ?

Xavier Jaravel a reçu le prix du meilleur jeune économiste 2021
Xavier Jaravel a reçu le prix du meilleur jeune économiste 2021 Crédits : Emmanuel Littot

Xavier Jaravel, titulaire du prix du meilleur jeune économiste en 2021, est professeur à la London School of Economics où il enseigne l'économie publique et la manière d'utiliser les micro-données pour répondre aux questions macroéconomiques. Ses recherches portent sur l'innovation et la production. Il est l'invité des Matins de France Culture. 

Une démarche inclusive

La disponibilité de données précises à grande échelle - le "big data" - permet aujourd'hui aux chercheurs de proposer des solutions précises aux vulnérabilités de l'économie. Xavier Jaravel contribue à cette réflexion par un travail qui fait le lien entre innovation et inégalités.          

En économie, il y a traditionnellement une différence entre la macroéconomie, qui utilise des données agrégées, et la microéconomie, où on fait un travail sur la causalité. On peut maintenant faire les deux en même temps parce qu'on a suffisamment de données pour avoir à la fois un niveau de détails très élevé et une couverture globale de l'économie. Xavier Jaravel

Cette méthode permet de déjouer les fausses apparences, notamment en ce qui concerne la dépendance de certaines filières économiques de fournisseurs étrangers : alors que la France a un excédent commercial important pour les produits pharmaceutiques, elle dépend fortement de la Chine pour les principes actifs de médicaments comme le paracétamol. 

Favoriser l'innovation par tous

La France a mis en place des aides financières à l'innovation, comme le Crédit d'impôt recherche. À rebours des politiques d'incitation financière, Xavier Jaravel interroge le rôle de la vocation dans le choix de métiers de l'innovation. 

À performances scolaires égales, si vous venez d'une famille dans le top 10% des revenus, vous avez à peu près sept fois plus de chances de devenir innovateur ou scientifique que si vous êtes d'une famille en dessous de la médiane. Xavier Jaravel

Si on grandit près d'un écosystème où il y a déjà beaucoup d'innovation, on est beaucoup plus à même de se tourner vers ce genre de carrière. Xavier Jaravel

Xavier Jaravel préconise de sensibiliser les jeunes aux opportunités de travail dans les métiers de l'innovation, par du mentorat, des stages ou des ateliers. Cela permettrait sur le long terme de diminuer les inégalités, mais aussi d'augmenter la croissance économique. 

Derrière, il y a un enjeu de formation et un enjeu d'éducation. Il faut avoir les aptitudes pour innover. Il y a beaucoup de gens avec ces aptitudes, qui pourraient innover, et qui ne le font pas. Xavier Jaravel

Cette politique d'innovation est compliquée par une performance scolaire en berne :  

Il y a un autre enjeu, notamment en France, c'est le déclin éducatif qui s'applique y compris aux élèves les plus performants. Xavier Jaravel

Les résultats de l'enquête internationale TIMSS en mathématiques, qui étaient très mauvais pour la France, ont suscité quelques réactions, mais pas un sursaut très fort, alors que d'autres pays, comme l'Allemagne ou le Portugal, quand ils avaient eu des résultats mauvais de cette nature là, avaient eu une grosse réponse. Xavier Jaravel

Alors que le plan d'investissement proposé par Emmanuel Macron prévoit un important volet éducatif, les échéances électorales de l'année prochaine permettront d'affiner des propositions pour augmenter le rendement des dépenses d'éducation. 

Une dépense publique ciblée

Associer la dépense publique à des objectifs précis permettrait d'en augmenter l'efficacité, et pas seulement dans le domaine de l'éducation. Concernant la vulnérabilité française à la mondialisation, la relocalisation n'est pas le seul outil:

Le débat en France est un peu focalisé sur la question des relocalisations. En réalité, il y a beaucoup d'autres leviers qu'on devrait mobiliser. Par exemple en faisant des appels à projet, qui pourraient être très précis, centrés sur des produits, pas sur un secteur global comme la santé. Xavier Jaravel

La précision dans la dépense est aussi une obligation de bonne gestion financière. Rapporteur du rapport Arthuis sur la dette publique, Xavier Jaravel met en garde contre les appels à l'annulation de la dette.   

On ne peut pas dépenser 200 milliards chaque année. Ça n'a aucun sens, puisqu'il faut rembourser les créanciers. Et donc, il faut pouvoir trouver cette ligne de crête, notamment dans la sortie de crise. Xavier Jaravel

Intervenants
  • économiste, lauréat du prix du meilleur jeune économiste 2021

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......