LE DIRECT
Robert Lamoureux dans Arsène Lupin de Yves Robert

Biens ou bien : une histoire de la propriété, avec Arnaud-Dominique Houte

43 min
À retrouver dans l'émission

Retracer l’histoire du vol, c’est aussi redécouvrir l’histoire de la propriété, valeur majeure de notre époque.

Robert Lamoureux dans Arsène Lupin de Yves Robert
Robert Lamoureux dans Arsène Lupin de Yves Robert Crédits : Gaumont

Dans cet ouvrage, Arnaud-Dominique Houte retrace l’histoire du vol, de sa représentation et de sa répression. C’est qu’autour de l’accaparement de biens par des moyens illégaux, il y a bien des enjeux. Le vol oblige l’État, engage la société, transforme le droit, tout comme il varie lui-même en fonction des époques, plus ou moins prospères, plus ou moins politiquement stables... 

Retracer l’histoire du vol, c’est aussi redécouvrir l’histoire de la propriété, valeur majeure de notre époque. Un des premiers écrits du jeune Karl Marx ne portait-il pas sur de nouvelles lois favorables aux propriétaires, adoptées contre les glaneurs, devenus des “voleurs de bois” ?

L’histoire du vol, surtout, nous éclaire sur la société et sa morale. Les voleurs ont tour à tour été des ennemis d’une jeune République, des redresseurs de torts populaires. Ils peuvent fasciner tout à chacun au cinéma, mais effrayer une opinion publique qui se montrera sensible à des discours politiques favorables à une politique plus répressive.

Et le vol continue de nous interroger : naît-il de la misère ? Est-il le fruit de facteurs individuels ? Arnaud-Dominique Houte amène la subtilité du temps long à bien des idées reçues.

Le thème de la sécurité dans l'histoire et l'actualité

Selon Arnaud-Dominique Houte, la sécurité est un des thèmes structurants du débat politique depuis presque un demi-siècle. Dans les années 1970, cette question de la sécurité fonctionne parce qu'elle polarise le débat politique et permet d'opposer de manière très schématique, la gauche et la droite. 

Cela fonctionne de manière assez simple dans les années 1970, 1980 et 1990, grâce à l'idée que la gauche défend les libertés et s'oppose à la peine de mort, alors que la droite incarnerait une politique de répression. 

Ce débat là, on ne s'en est pas sorti parce qu'il s'est énormément amplifié avec la présidentielle de 2002, qui s'est très largement jouée sur la question de la sécurité. On voit bien que, encore aujourd'hui, c'est un des thèmes qui nourrissent toute une rhétorique sécuritaire, omniprésente.

Police et gendarmerie

Arnaud-Dominique Houte insiste sur la distinction entre la police et la gendarmerie, notamment en termes d'image. Il s'intéresse par exemple à la grande popularité de la gendarmerie dans les enquêtes d'opinion et qui selon lui trouve racine dans le rapport à la question du vol et de la petite délinquance.

Ce rapport se joue dans les années 1960 et 1970, ce n'est donc pas si vieux. Il y a une perte de contrôle par les forces de l'ordre qui n'arrivent plus à faire face à une augmentation du vol, en particulier de la petite délinquance. Il y a plusieurs raisons, notamment parce qu'il y a d'autres priorités qui sont données aux forces de police. Ce phénomène de décrochage entre les attentes de la société et la réponse des forces de l'ordre est sans doute plus rapidement visible dans les grandes villes et donc en zone police. À l'inverse, la gendarmerie a longtemps gardé l'image d'une force qui traitait davantage les enquêtes, ce qui n'est pas forcément vrai dans la pratique, mais c'est un jeu d'image qui se joue ici. 

L'insécurité rurale 

Récemment les vols de récoltes et les vols de bestiaux, sont revenus dans l'actualité et provoquent de vraies inquiétudes chez les éleveurs et les agriculteurs. Arnaud-Dominique Houte décrypte ce phénomène pas si récent de l'insécurité rurale.

C'est typiquement une délinquance du XIXème siècle et même antérieure. C'est une délinquance qui était en partie une délinquance de nécessité et qui diffère aujourd'hui avec des modèles de délinquance qui sont plus professionnalisés. Mais au XIXème siècle, l'un des délits les plus courants, c'est justement le vol de récoltes pour subsister.

Chroniques

8H00
16 min

Journal de 8 h

Baccalauréat : la philosophie, seule grande épreuve écrite en 2021, a lieu ce matin
8H15
3 min

Le Billet politique

Régionales : le fan-club d'Emmanuel Macron
8H47
3 min

La Transition

Ceci n'est pas un bon titre
8H51
3 min

Carnet de philo

Tu préfères une vie d'ennui ou une vie d'ennuiS ?
8H55
2 min

À quoi pensez-vous ?

A quoi pense Bertrand Burgalat ce matin ?
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......