LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carte de France

Du peuple à la Nation française : une histoire sociale en cours avec Pascal Ory

41 min
À retrouver dans l'émission

En cette fin d’année 2020, la question de l’unicité de la République est revenue au centre des débats politiques à travers les débats autour de la loi confortant les principes républicains. Au-delà de cette loi, la notion de Nation est redébattue et montre qu’elle reste un sujet politique.

Carte de France
Carte de France Crédits : mikroman6 - Getty

La France naît de la langue et de l'Etat, les deux piliers de notre Nation.” Dans un long entretien à paraître aujourd’hui dans l’Express, le Président français Emmanuel Macron revient sur la lente construction de la nation française et le rapport qu’elle entretient à l’État. De sa naissance en 1789 jusqu’à nos jours, la nation a façonné l’histoire française et demeure deux siècles plus tard un sujet hautement politique et d’actualité. De la loi confortant les principes républicains aux nombreuses manifestations qui ont émaillé le mandat d’Emmanuel Macron, elle demeure un thème prédominant à la fois pour les gouvernés que pour les gouvernants. Comment définir la nation ? Quel est son avenir ?  

Pour répondre à ces questions ce matin, Pascal Ory, professeur émérite d'histoire à la Sorbonne, auteur de Qu'est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale (Gallimard, 2020) est l'invité des Matins. 

Qu'est-ce que la nation ? 

Une nation c’est un peuple qui devient le Peuple. C’est la souveraineté populaire. En revanche là où gît l’identité nationale, c’est le peuple avec un petit p. Pascal Ory

" Le nationalisme consiste à dire qu’il y a des bons et des mauvais nationaux. A partir de ce moment-là, on utilise le national dans une perspective d’exclusion. Pour le reste, il y a des éléments constitutifs de la nation qui ne sont pas la langue ou la religion mais très souvent possèdent un rapport avec ce système symbolique."

Les expériences fondatrices au cœur du roman national 

" Plus on va aller vers des expériences fondatrices comme aux Etats-Unis, plus nous aurons une forme de patriotisme constitutionnel. On l’a vu lors de l'élection présidentielle américaine, ce n’est pas en termes de rapport au religieux en soi. En revanche, le populisme religieux que l’on appelle le populisme évangéliste peut rentrer en compte. Mais ce n’est pas parce que vous avez une culture dominante que ça sera le clivage essentiel." 

Le roman national est rempli de dramaturgie et fait qu’à certains moments, on constate des clivages fondamentaux. Il n’y a rien de plus mondial que le national. Vous aurez des solutions en France « à la française » et en Allemagne « à l’allemande ». Fondamentalement, nous sommes un pays unitaire avec des institutions qui le sont toutes autant, au contraire de la Belgique ou de l’Allemagne. Il faut s’élever sur n’importe quelle question du fond apparent à la forme. L’histoire française reste unitaire et présidentielle. Toutes ces questions que l’on se pose sont en permanence à juger sous l’angle de la culture politique du pays dont on parle. Pascal Ory

2020 : le déclin des unions pour un retour au premier plan des nations ? 

" L’Union européenne est une union fondamentale dans une perspective mondialiste. Le XXème siècle avait été le lieu de la grande époque internationaliste qui s’appelait l’Union Soviétique. En revanche, le mondialisme est en train de nous dire que le virus est une forme de mondialisation et que l’Union européenne est une petite esquisse structure étatique supranationale. Regardez dans quel état est l’Union Européenne cette année avec ce mauvais signal envoyé sur cette construction En Europe, j'ai par exemple été frappé que la majorité des réponses et des solutions politiques apportées à la pandémie soient nationales ."

Cultures nationales et récupérations politiques 

" Les cultures nationales permettent de comprendre dans un pays comme la France que la notion de laïcité est si centrale dans le débat et dans l'identité nationale. Dans certaines langues étrangères, il n’y a pas de mot qualifiant cette notion. C’est une des particularités françaises que cette focalisation sur la laïcité et qui s’explique par les circonstances dans lesquelles s’instaure la modernité politique française durant de la Révolution française."

Comme pour le nationalisme, il y a eu une récupération politique assez récente de la part de l’extrême-droite sur la notion de laïcité. Nous avons aujourd’hui une instrumentalisation de la laïcité pour des règlements de compte internes. La dimension fondamentalement laïque des institutions française demeure pour autant incontestable. Pascal Ory

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Chroniques
8H00
16 min
Journal de 8 h
Pas d'accord sur le budget en Israël : de nouvelles élections seront organisées
8H15
4 min
Le Billet politique
Covid-19 : comment Xi Jinping a tenté de reprendre la main
Intervenants
  • Historien. Professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste d’histoire culturelle.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......