LE DIRECT
Gaël Faye au Festival Chrous à la Seine Musicale, le 9 juillet 2021

Gaël Faye : "Les mots ont toujours été mes petites armes dérisoires pour résister"

18 min
À retrouver dans l'émission

Six mois après la sortie de son dernier album "Lundi Méchant", Gaël Faye est enfin de retour sur scène.

Gaël Faye au Festival Chrous à la Seine Musicale, le 9 juillet 2021
Gaël Faye au Festival Chrous à la Seine Musicale, le 9 juillet 2021 Crédits : Daniel Pier / NurPhoto / NurPhoto via AFP - AFP

Sorti en novembre 2020, l'album "Lundi Méchant" de Gaël Faye peut enfin se confronter à son public sur scène. Francopholies, Vieilles Charrues, Olympia, les Suds de Arles… Gaël Faye fait le tour des festivals avec énergie et optimisme. Une tournée qui se poursuit à l'antenne de France Culture où Gaël Faye l'affirme, pouvoir danser sur scène c'est comme "la deuxième naissance du bébé accouché".  

"Un album c’est rien d’autre qu’un prétexte pour monter sur scène"

Gaël Faye raconte "l'enchantement" de retrouver le public, la ferveur des concerts, la joie de passer de ce "rien" à ce "tout".

C’est tout simplement magique. Chaque soir est une joie renouvelée on passe des moments précieux et je crois que le public s’en rend compte aussi. Je découvre de nouveau lieux, un nouveau public et surtout je re découvre mes chansons. 

Cet album, il dit l'avoir pensé pour la scène et le public, avec des titres un peu moins écrits que pour son album précédent, et donner à la foule davantage d'occasion de chanter avec lui. 

Il y a des morceaux qui se révèlent, qui étaient passés inaperçus auquel je ne m’attendais pas à un accueil si grand, si fort du public. « Boomer » par exemple créé une véritable rupture dans le concert. En studio on n’en avait pas pris la mesure, jusqu’au dernier moment il ne devait pas être sur l’album, c’est ma famille qui m’a convaincu.

Tendresse et révolte

Moins de paroles pour plus de musicalité mais aussi plus de tendresse. L'album réserve des chansons d'amours comme le titre "Chalouper". 

La tendresse pour moi c’est l’idée d’un amour ancré dans le quotidien, qui ne s’use pas et se renouvelle tous les jours avec des petits gestes. C’est tout à fait la chanson qui résume cette album. Souvent j’aime bien terminé les concerts par la chanson « Chalouper ».

De la tendresse, donc mais aussi des morceaux plus percutants, qui résument une envie de danser mais aussi de se révolter : le poème de Christiane Taubira par exemple « Seuls et vaincus », ou encore la chanson « Lueur» écrite après une manifestation Black Lives Matter.  

Je cite souvent un professeur d’espérance, René Depestre, qui m’a appris cet équilibre important chez l’être humain entre la révolte et la tendresse. On peut déployer son amour que si on est aussi révolté par les injustices, dans ce monde qui nous met en position de dominé. Je voulais collaborer avec des gens qui ont œuvré toute leur vie entre ces deux positions comme Harry Belafonte et Christiane Taubira. 

La révolte c’est l’envie de crier au monde que l'on existe, que l'on est debout. La dignité c’est une valeur qui m’importe beaucoup, c’est ce qui nous permet de traverser la vie en se sentant digne de cette petite parenthèse qui est l’existence. La fête permet de transcender la rage en une énergie plus grande. 

Gaël Faye est écrivain, compositeur, chanteur. Il participe au festival Les Suds à Arles, le samedi 17 juillet 2021, et en tournée dans toute la France. 

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......