LE DIRECT
Valéry Giscard d’Estaing lors d'une allocution télévisée aux Français

Gérard Courtois : "En 1974, VGE a su tirer les leçons des événements de 68 et a joué la carte de la modernisation du pays"

25 min
À retrouver dans l'émission

L'ancien président de la République de 1974 à 1981 Valéry Giscard d'Estaing est décédé ce mercredi soir à l'âge de 94 ans. Pour revenir sur cette figure de la vie politique française, nous recevons notamment le journaliste Gérard Courtois et le cinéaste Raymond Depardon.

Valéry Giscard d’Estaing lors d'une allocution télévisée aux Français
Valéry Giscard d’Estaing lors d'une allocution télévisée aux Français Crédits : Getty

Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu à 48 ans en 1974, Valéry Giscard d'Estaing incarne la modernité. Les réformes qu'il a engagées ont profondément marqué la société française : abaissement de la majorité à 18 ans, dépénalisation de l'avortement ou encore refonte de l'audiovisuel...

Nous recevons sur cette figure de la vie politique française avec :

Gérard Courtois, journaliste, ancien chroniqueur au quotidien Le Monde

Raymond Depardon, cinéaste et photographe, réalisateur du film Une partie de campagne, où il a filmé la campagne de Valéry-Giscard d'Estaing en 1974. Ce documentaire fut pendant longtemps censuré, il ne fut projeté qu’en 2002.

Hervé Morin, président de la région Normandie et ancien ministre de la Défense

Dominique Bussereau, ancien Président des Jeunes Giscardiens

L'incarnation de la modernité

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing fait une campagne époustouflante. Il tire les leçons des événement de 68 et joue la carte d'une modernisation du pays. On retient la majorité et le droit de vote à 18 ans, le droit à l'IVG, la sécurité sociale élargie a tous les Français, la réforme du conseil constitutionnel, les questions de société sur le divorce, l'Europe... Il y a un effort de réforme spectaculaire. Gérard Courtois

"Valéry Giscard d’Estaing a été élu sous la IVè République. Il avait une bonne connaissance du pays. Il incarnait la modernité et l'enracinement qui était le sien, auvergnat. Il a fait la synthèse de l'aspiration à la modernité post-68 et du maintien des valeurs enracinées dans le pays, c'est ce qui était magique en 1974. Puis cela s'est évanoui pendant son septennat." Hervé Morin

1974, une partie de campagne

Titré à l'origine 50,81 %,  1974 Une partie de campagne est un film documentaire de Raymond Depardon sur la campagne de Valéry Giscard d'Estaing à l'élection présidentielle de 1974. Réalisé en 1974 sur commande du futur président, le film fut longtemps censuré et ne fut diffusé pour la première fois que le 20 février 2002.

Valéry Giscard d'Estaing était courageux de le laisser filmer à des moments particuliers, notamment pendant les réunions entre les deux tours. A cette époque, les gens n'avaient pas l'habitude de se voir en continu, et comme j'avais fait plein de plans-séquence, il a trouvé ça très violent. Je suis restée au purgatoire pendant une vingtaine d'années, puis, la nostalgie aidant, il a fini par apprécier le film. Raymond Depardon

De l'élection de 1974 à la défaite de 1981

Mes souvenirs sont liés  à la préparation de la campagne électorale de 1974. J'étais plutôt gaulliste mais je n'aimais pas l'aspect gris de l'UDR de l'époque. Dans le hall de Sciences Po, j'ai vu une affiche de Valéry Giscard d'Estaing et je suis allé boulevard Saint-Germain prendre ma carte. Dominique Bussereau

"Valéry Giscard d'Estaing a été battu en 1981 car il a commis des erreurs, mais l'heure  était venue pour la gauche de prendre le pouvoir. Il y a eu une défaite personnelle de VGE mais c'était aussi un moment d'alternance attendu par les français". Dominique Bussereau

L'héritage des rêves de centrisme de Valéry Giscard d'Estaing

Le rêve de gouverner la France au centre a traversé toutes les présidences suivantes : de de François Mitterrand en 1988, jusqu'à Emmanuel Macron aujourd'hui. C'est le dernier président des trente glorieuses. Il a été le grand argentier du pays, au moment où il y avait un formidable mouvement de promotion sociale. VGE est l'incarnation de cette nostalgie lointaine. Gérard Courtois

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......