LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une cabane de Noël fermée à Colmar

Les fêtes de fin d’année entre restrictions et recommandations avec Jean Viard

44 min
À retrouver dans l'émission

Comment fêter Noël, entre le respect de la politique sanitaire et la responsabilité individuelle ? Pour en parler, nous recevons Jean Viard.

Une cabane de Noël fermée à Colmar
Une cabane de Noël fermée à Colmar Crédits : SEBASTIEN BOZON - AFP

Les fêtes de fin d’année ont été maintenues alors que l’épidémie n’a pas ralenti autant qu’espéré. Le gouvernement insiste désormais sur la responsabilité individuelle. Si des restrictions persistent, comme le couvre-feu ou la fermeture de certains lieux, les recommandations se sont multipliées, afin de limiter la circulation du virus lors du réveillon de Noël et de la Saint-Sylvestre. 

Entre décisions gouvernementales parfois jugées infantilisantes et appel à la précaution de chacun, qui peut être tenu responsable des contaminations ? La mise en place de restrictions et recommandations est-elle une stratégie qui découle d’un nouvel équilibre ?

Jean Viard, sociologue , directeur de recherche associé CNRS Cevipof. Il est auteur de “La page blanche” (éditions de l’aube, septembre 2020) 

Une fête de Noël hors du commun

L'allégorie de Noël, c'est à dire l'allégorie de l'espérance, c'est le vaccin qu'il la porte. Au fond, les rois mages, aujourd'hui, ils s'appellent Pfeizer, Moderna... On vit une période très difficile, mais on a l'espoir. Jean Viard

Depuis 1981 et la cinquième semaine de congés payés, la plupart des gens ne travaillent plus entre Noël et le jour de l'an, ce qui n'était pas le cas avant. Ces vacances sont en deux parties : la première partie, on demande aux enfants de venir voir les grands-parents, et la deuxième partie, c'est celle où on lâche la bride, notamment les adolescents, pour le réveillon du nouvel an. Jean Viard 

La diminution des flux : une histoire de choix

_O_n a trois motifs de déplacement : le travail, l'éducation et les plaisirs. On a tout fait pour restreindre les plaisirs, pour essayer de lutter contre le virus. Chaque décision prise est en elle-même est totalement absurde. On peut très bien aller au théâtre, les salles ont mis en place des règles de sécurité. On aurait pu faire un réveillon du nouvel an extrêmement sage... Les choix pour diminuer les flux sont absurdes. Mais c'est une solution, une solution absurde dont l'objectif est de sauver des millions de vies. Jean Viard

L'aléatoire : vers une nouvelle fonction du politique ? 

Nos grands systèmes ne savent pas gérer l'aléatoire. Dans des modèles aussi bureaucratiques que la société française, pour prendre une décision, il faut qu'il y ait dix échelons qui donnent leur avis. C'est vrai aussi dans les très grandes entreprises. Ce qu'on a vu avec la pandémie, c'est que ceux qui étaient importants, c'est que ceux qui faisaient, et ceux qui décidaient, mais parmi tous ceux entre ces deux catégories sont inutiles. Jean Viard

Chroniques
8H00
16 min
Journal de 8 h
La vaccination contre le Covid-19 débutera le 27 décembre dans l'Union européenne
8H15
5 min
Le Billet politique
Covid-19 : "Boris Johnson a pris le virus à la légère"

Bibliographie

La page blanche

La page blancheJean Viardéditions de l’aube, 2020

Intervenants
  • Sociologue, directeur de recherches associé au Cevipof-CNRS
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......