LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Supervision d'une chaine de fabrication d'un vaccin

Le vaccin entre méfiance et salut avec Alain Fischer

17 min
À retrouver dans l'émission

Bonne nouvelle, la question n’est plus s’il y aura un vaccin, mais quand aura lieu sa mise sur le marché. L'autorisation de commercialisation des vaccins pourrait d’ailleurs intervenir "dès la deuxième moitié de décembre, si les procédures se passent sans problème".

Supervision d'une chaine de fabrication d'un vaccin
Supervision d'une chaine de fabrication d'un vaccin Crédits : VINCENZO PINTO - AFP

Décidément, une bonne nouvelle n’arrive jamais seule ! En une semaine, deux fabricants de vaccins contre le Covid-19 ont annoncé que leur produit était efficace à 90% au moins. Lundi, le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé que son candidat-vaccin, moins coûteux que ceux sus-cités, affichait une efficacité de 70 % en moyenne. Mais le défi de la stratégie vaccinale de la population et de la fabrication industrielle reste intact... 

Pour en parler, nous recevons Alain Fischer, immunologiste, professeur émérite au Collège de France, médecin à l’APHP, membre du Comité Vaccin anti-Covid-19.

L'annonce d'un troisième vaccin par le laboratoire britannique AstraZeneca

"C'est un vaccin différent des deux premiers qui étaient constitués d'ARN. Ici, le vaccin est fondé sur un adénovirus, qui est un virus banal donnant des infections respiratoires du nez et de la gorge. Il est modifié pour qu'il ne puisse pas se diviser. Il a été inclus un petit morceau du génome du virus de telle manière qu'une fois qu'il est injecté par injection intramusculaire, il induise une réponse immunitaire contre la partie la plus importante du virus." (Alain Fischer)

"Ce chiffre de 70%, c'est une annonce du laboratoire. Pour l'instant, il n'y a pas accès à des documents plus précis. Il faut rappeler pour ce vaccin comme pour les précédents, que pour l'instant, le recul d'évaluation des sujets vaccinés n'est que de l'ordre de 2 mois, c'est-à-dire qu'on est encore au pic de la réponse immunitaire. Il faudra savoir dans quelle mesure cette réponse immunitaire persiste et avoir plus d'informations sur la protection des personnes âgées, des personnes à risques et aussi de protection à l'égard des formes graves de la maladie." (Alain Fischer)

Des autorisations pour mi-décembre ?

_L_es industriels déposent des dossiers auprès des autorités réglementaires. En Grande-Bretagne, bien sûr, pour AstraZeneca, puisque c'est une société qui travaille avec l'Université d'Oxford, mais aussi en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, comme l'ont fait Moderna et Pfizer pour les précédents vaccins. Ils souhaitent obtenir une autorisation d'utilisation d'urgence fondée sur le fait qu'il y a une forte attente sur le vaccin. Néanmoins, il faut que les critères d'évaluation soient remplis. En termes de sécurité, il faut que les données recueillies dans les essais cliniques dits de phase 3 indiquent que ces vaccins sont sûrs et qu'il y ait des preuves d'efficacité suffisantes. (Alain Fischer)

Quelle stratégie de vaccination ? 

Plus il y aura de vaccins efficaces, plus nous aurons de possibilités de vacciner. Tout le monde ne sera pas vacciné avant un certain temps. La priorité logique est de protéger les personnes les plus exposées, d'une part, et si possible, je l'espère, en fonction de l'efficacité des vaccins, les personnes les plus vulnérables,  les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques. Les enfants qui sont nettement moins ou à peine susceptibles à ce virus, seront peut-être vaccinés dans un second temps, mais certainement pas d'emblée. (Alain Fischer)

Intervenants
  • Médecin, professeur d'immunologie et Président du comité d'orientation de la "Concertation citoyenne sur les vaccinations"
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......