LE DIRECT
CHILDS CARVALHO LASSEINDRA DOHERTY

Marine Brutti et Arthur Harel de (La) Horde: "Je pense qu'on est une génération où le collectif a une importance particulière"

17 min
À retrouver dans l'émission

Le collectif de danse (La) Horde qui dirigent depuis septembre 2019 le Ballet National de Marseille présente leur nouveau spectacle "Childs Carvalho Lasseindra Doherty" du 16 au 19 juillet au Théâtre du Châtelet. Marine Brutti et Arthur Harel sont nos invités pour en parler.

CHILDS CARVALHO LASSEINDRA DOHERTY
CHILDS CARVALHO LASSEINDRA DOHERTY Crédits : crédit Didier Philispart

(La) Horde est un collectif de danse créé en 2013 et composé de trois artistes chorégraphes : Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Proposant une danse faite de liens, de corps politiques, de contestations, de réflexions sur les minorités, (La) Horde est au croisement des genres et questionne notre société, ses utopies, ses lendemains.  En mars 2020 le collectif a présenté Room with a view, sa première création depuis qu'ils sont à la tête du Ballet national de Marseille. 

Avec (La) Horde on peut-être trois, on peut-être cinq cents, on peut même être plus. Marine Brutti

Il y a une dynamique très inclusive qui porte nos trois visions, puis l'élargit selon les projets. Je pense qu'on est aussi une génération où le collectif a une importance particulière, où redéterminer les places et pouvoir travailler avec les différences de chacun est important. Arthur Harel

Quatre chorégraphes pour quatre univers

Childs Carvalho Lasseindra Doherty est la dernière création proposée par (La) Horde, un spectacle de danse composé de quatre pièces mises en scène par quatre femmes chorégraphes provenant d'univers de danse très différents: Lucinda Childs, Tânia Carvalho, Lasseindra Ninja et Oona Doherty.   

La première pièce est celle de la chorégraphe Lucinda Childs qui revisite sa création Tempo Vicino. La seconde est de Tânia Carvalho, il s'agit de One of four periods in Time (Ellipsis). La  troisième pièce, Lazarus, de Lasseindra Ninja, nous plonge dans un univers à la croisée du voguing et de la danse contemporaine. La quatrième et dernière pièce, Mood, d’Oona Doherty mélange musique religieuse, violence et virilité. 

Dans la construction du programme on a voulu montrer la pluralité des danses, la pluralité d'utilisation des corps. [...] Pour nous les théâtres restent des lieux extrêmement politiques et pouvoir amener quatre femmes différentes qui traversent des générations, c'est rendu possible possible parce qu'on le pense dans une écriture globale.  Marine Brutti

Des différences qui créées un sens commun

C'est la première fois que (La) Horde porte le travail d'autres artistes. Ce spectacle propose différents regards sur la danse, sur les corps, sur les identités, sur la manière d’être au monde. Malgré les générations de différence et les univers parfois éloignés, il y a une harmonie dans l’enchaînement de ces pièces éparses, quelque chose qui relie ces quatre morceaux pour en faire un tableau hétéroclite qui offre des ponts, des liens, des échos puissants entre chaque partie.  

C'est peut-être leurs différences qui font qu'elles ont tout à voir dans une même soirée. On n'a pas voulu définir ce qu'était la danse contemporaine en 2021 en disant son esthétisme, ses règles. Pour nous il est important d'avoir une pluralité d'esthétiques chorégraphiques. L'histoire se raconte en regardant les quatre pièces et l'on accède à une diversité de formes. Arthur Harel

Une vision de la danse inclusive 

Pour (La) Horde, le corps du danseur porte en lui un corps social et il est donc un être tant artistique que politique. Le collectif s'intéresse et travaille donc autour des questions de représentativité, de diversité, d'ouverture, de décloisonnement. Leur maître-mot est la déconstruction. Leur objectif l'inclusivité. 

Le fait que ce soit de la danse contemporaine amène une diversité des corps et des pratiques de manière assez naturelle. Et ensuite c'est un travail de tous les jours. On a compris en arrivant au Ballet national de Marseille qu'on était un peu en fin de course. Marine Brutti

Childs Carvalho Lasseindra Doherty sera présenté du 16 au 19 juillet au Théâtre du Châtelet, puis le 22 juillet prochain au Festival Bolzano Danza en Italie, à Aix-en-Provence le 28 juillet pour le festival "Un aire de danse", puis en tournée internationale au théâtre Kampagnel à Hambourg du 11 au 14 août et enfin à Amsterdam les 15 et 16 septembre 2021.

Intervenants
  • Artiste, chorégraphe, membre du collectif (La) Horde
  • Artiste, chorégraphe, membre du collectif (La) Horde

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......