LE DIRECT
"Il revient aux dirigeants démocratiquement élus, de prendre des décisions en essayant d’être le plus transparents et le plus clair possible", a déclaré jeudi 10 septembre le chef de l’État.

Politiques, scientifiques : gouverner face à l’épidémie

43 min
À retrouver dans l'émission

Il revient "aux dirigeants politiques" de "prendre des décisions ". C’est le recadrage du chef de l’Etat suite aux déclarations du professeur Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique. Politiques ou scientifiques, qui doit gouverner en temps d’épidémie ?

"Il revient aux dirigeants démocratiquement élus, de prendre des décisions en essayant d’être le plus transparents et le plus clair possible", a déclaré jeudi 10 septembre le chef de l’État.
"Il revient aux dirigeants démocratiquement élus, de prendre des décisions en essayant d’être le plus transparents et le plus clair possible", a déclaré jeudi 10 septembre le chef de l’État. Crédits : ERIC GAILLARD - AFP

Les conclusions du Conseil de Défense sont tombées vendredi soir : pas de nouveau confinement généralisé à l’horizon, mais un  raccourcissement de la durée d'isolement de 14 à 7 jours ainsi qu'une priorisation des dépistages. Le gouvernement a donc choisi de suivre les recommandations émises en début de semaine dernière par le Conseil scientifique. 

Si la crise du Covid-19 a permis un nouveau dialogue entre les mondes politiques et scientifiques, dans quelle mesure l’expertise des chercheurs a-t-elle été sollicitée dans les processus décisionnaires ces derniers mois ? Quelle est la légitimité démocratique du nouveau Conseil scientifique ? La surexposition des controverses scientifiques dans les médias attise-t-elle la défiance du grand public ?  

Pour en parler, nous recevons ce matin Jérôme Fourquet, analyste politique, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l'institut de sondages IFOP, auteur de l’Archipel français publié en 2019 aux éditions du Seuil. Il est rejoint par Pierre-Henri Gouyon généticien, spécialiste de l’évolution, professeur au Museum national d'histoire naturelle et signataire de la tribune « Covid-19 : nous ne voulons plus être gouvernés par la peur », publiée vendredi 11 septembre dans le journal Le Parisien.

Rupture ou renforcement des tendances préexistantes ? 

Nous sommes davantage sur une poursuite des tendances préexistantes que sur une rupture franche et nette de la période antérieure. Les fondamentaux de la société française visibles ont été relativement préservés comme la digitalisation de nos vies ou encore la sensibilité écologique. Jérôme Fourquet

" Il y a eu un consensus assez manifeste qui s’explique par un puissant adjuvant qui était la peur. Nous n’avons pas eu de contestations des mesures de restrictions des libertés pendant le confinement. De la même manière, le courant anti-masque est resté assez marginal dans le pays." Jérôme Fourquet

Vers de nouveaux clivages politiques 

Une des conséquences politiques et électorales de cette période est l’adhésion supplémentaire au courant écologiste. L’autre constat est qu’il faut faire bloc derrière le gouvernement menant à une consolidation du bloc macroniste. Mais d’un autre côté, il y a un niveau de tension et d’hostilité à l’égard de ce gouvernement par une frange de la population qui ne se reconnaît pas en lui. Jérôme Fourquet

" Il n’y a plus de clivage structurant. Le clivage gauche/droite n’a pas disparu mais il n’est plus dominant. Il y a un nouveau clivage qui se dessine autour du degré d’importance accordé à la question écologique. On a aussi un autre type de clivage qui est peuple contre élite." Jérôme Fourquet

L'infantilisation, une stratégie politique désuète ? 

Cela fait des années que les épidémiologues qui travaillent sur les questions de zoonose nous mettent en garde contre les dangers que constituent toute une série de facteurs tels que la dégradation des écosystèmes, la démographie humaine ou encore la mondialisation. Tout cela crée les ingrédients des épidémies dont on se doutait qu’elles arriveraient un jour ou l'autre. Pierre-Henri Gouyon

" On a l’impression que les valeurs de notre société sont en train d’être complètement bafouées par une vision dans laquelle on infantilise les gens. En déresponsabilisant les citoyens, on crée des tas de problèmes." Pierre-Henri Gouyon

Beaucoup de controverses mais peu de dialogues dans le milieu scientifique 

" L’histoire des sciences nous montre que c’est par la controverse que la recherche a pu avancer. Nous avons pu avoir cette confirmation en direct. Et cette controverse permanente dans une période épidémique a profondément inquiété une partie de la population." Jérôme Fourquet

Nous sommes habitués dans le milieu scientifique à une confrontation permanente. Il faut que les scientifiques soient appelés à discuter. À l'heure actuelle, le débat n’a pas lieu dans la communauté scientifique. Pierre-Henri Gouyon

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Chroniques

8H00
15 min

Journal de 8 h

Israël annonce un re-confinement national de trois semaines
8H15
3 min

Le Billet politique

"Arbre mort de Noël" : les nouveaux maires écologistes font feu de tout bois
Intervenants
  • analyste politique, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l'institut de sondages IFOP.
  • généticien, spécialiste de l’évolution, professeur au Museum national d’histoire naturelle.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......