LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Mendelsohn

Prendre la tangente avec Daniel Mendelsohn

26 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin, nous recevons l'écrivain et critique américain Daniel Mendelsohn à l'occasion de la publication de son ouvrage « Trois anneaux. Un conte d’exils », aux éditions Flammarion.

Daniel Mendelsohn
Daniel Mendelsohn Crédits : LEONARDO CENDAMO - AFP

Célèbre outre-Atlantique pour ses critiques littéraires, largement reconnu dans le monde pour son travail d’écrivain, notamment pour « Les Disparus » paru en 2007 qui a été couronné du prix Médicis du roman étranger, nous recevons Daniel Mendelsohn à l'occasion de la sortie de son dernier livre « Trois anneaux. Un conte d’exils », aux éditions Flammarion. Il y imbrique, comme il l'avait fait dans ses précédents ouvrages son récit personnel, ses réflexions sur la littérature et des enquêtes historiques pour mêler les destins et tenter de raconter la grande histoire.

Daniel Mendelsohn est notamment l’auteur de L’Etreinte fugitive ; Les Disparus (Prix Médicis étranger, 2008) ; Une Odyssée, un père, un fils, une épopée, parus chez Flammarion. Depuis 2019, il est contributeur de la New York Review of Books et directeur de la Fondation Robert B. Silvers. Il enseigne la littérature au Bard College dans l’état de New York. 

L'intégralité de l'entretien

Écouter
46 min
Entretien avec Daniel Mendelsohn

Les Grecs anciens et les épidémies 

Toute la littérature grecque débute par une épidémie. L'Iliade débute par une scène où le dieu Apollon est en colère contre les Grecs. Durant la guerre de Troie, il envoi d'une peste terrible. Cette punition - le mot punition en grec le mot en grec signifie peste - signe véritablement le début de toute littérature grecque. Œdipe de Sophocle commence aussi par une la ville frappé par la peste. Personne ne sait pourquoi,  le roi est donc appelé pour résoudre l'énigme. Pour les Grecs, la peste est une punition de la sphère divine. Je préfère ne pas penser à la pandémie actuelle comme une punition, mais en fait, on pourrait croire que la façon dont elle est traitée ici, aux États-Unis en particulier, suggère que nous souffrons à cause des actions idiotes de quelqu'un..."

"Il y a un mouvement irrésistible de transformer ces événements naturels en des choses qui ont une signification sur le plan moral, éthique ou philosophique. Bien sûr, tout cela est très sélectif. Tout dépend de qui est au pouvoir. Je me souviens, il y a quarante ans, au début de l'épidémie de sida à New York, je parle en tant que homosexuel, les conservateurs déclaraient de façon triomphale que le sida était une punition pour une conduite homosexuelle." 

Renouer avec les civilisations disparues

J'ai grandi dans les années 60, dans une atmosphère hantée par ces mémoires de civilisations disparues. Tous mes grands parents étaient des immigrants venus de l'Europe de l'Est. Il y avait chez nous ce sentiment de cet endroit, cette culture que nous connaissions, qui avait été éradiquée de la surface de la Terre. Cela m'a donné un avant-goût ou un goût pour remonter le temps. J'ai tenté de comprendre comment ces civilisations ont été perdues. C'est sur ce point que j'ai passé la plus grande partie de ma vie en tant qu'écrivain et en tant qu'intellectuel,  dans le cas de la Shoah, avec mon livre Les disparus, mais aussi dans ma vie intellectuelle en tant qu'étudiant de la civilisation de la littérature grecque ancienne.

La littérature pour penser le monde

La littérature est une source de réconfort. La bonne littérature stimule la pensée sur l'état du monde. J'ai lu énormément depuis le début de cette pandémie : c'est rassurant de savoir que ces choses se sont déjà produites et que nous avons toujours survécu à cela. 

"Toute littérature est une littérature mondiale parce que la nature humaine n'est pas liée par la culture. C'est quelque chose que je dois croire. C'est ce qui nous permet de lire avec plaisir et beaucoup d'intérêt les œuvres de gens venant d'autres cultures. La nature humaine évolue et fait évoluer les civilisations." 

Et pour réécouter la première partie de l'émission consacrée à la politique française du renseignement, vous pouvez cliquer ici.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......