LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Boris Johnson et Donald Trump

Réparer les sociétés divisées avec David Goodhart

42 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin nous recevons l’essayiste et journaliste David Goodhart. Cet ancien journaliste du Financial Times s’est fait connaître pour avoir prédit le Brexit dans un de ses essais. Il revient cette année avec La Tête, la Main et le Cœur (Les Arènes).

Boris Johnson et Donald Trump
Boris Johnson et Donald Trump Crédits : AFP

Ce matin, nous recevons David Goodhart. L’essayiste britannique continue son analyse de la montée du populisme. Après son bestseller, Les Deux Clans, dans lequel il a mis en lumière la nouvelle lutte des classes entre les « quelque part » (somewheres) et les « partout » (anywheres), il revient aujourd’hui avec La Tête, la main et le cœur (Les Arènes), dans lequel il critique la prédominance de «la classe cognitive», des “têtes”, au sein des sociétés occidentales. 

Comment est-ce que cela s’illustre dans l’élection outre-atlantique ? Comme dépasser les fractures des sociétés occidentales ? La crise du coronavirus peut-elle vraiment être une opportunité ? 

David Goodhart,  journaliste et essayiste britannique, auteur de  “La tête, la main et le coeur” (Les Arènes)

Comment expliquer le succès de Donald Trump ?

Le statu quo, comme dans beaucoup de pays aisés, en Europe, est très inconfortable pour beaucoup de gens ordinaires. Donald Trump semble parler au nom des gens ordinaires. Il ne les a pas jugés. C'est une des choses les plus importantes. Il n'a pas jugé les Américains moyen, comme le font beaucoup de politiciens libéraux. 

"Il a défendu le Medicare et la Sécurité sociale. Il a réduit l'immigration. Avant la pandémie, la pauvreté était niveau le plus bas depuis 1959. Par ailleurs, il a défendu le système des prisons. Sa popularité tient principalement à son opposition à la politique identitaire. Il est politiquement incorrect et il a parlé de la façon dont beaucoup d'Américains moyens parlent sur la question identitaire".

"Il a répondu aux anxiétés, aux angoisses des Américains blancs concernant les changements sociétaux qui arrivent trop vite. La proportion, des Blancs parmi la société américaine a baissé et est descendue à environ soixante pour cent dans le pays. Dans la plupart des endroits où les Blancs sont une minorité, il a répondu à ces anxiétés d'une façon que les démocrates ne le font pas".

Les personnes diplômées sur un piédestal ?

Je ne suis pas contre les intelligents, mais au cours des dernières décennies, on a donné trop de récompenses, trop de statuts, trop de prestige à une seule catégorie de capacités et d'aptitudes humaines. Et c'est le côté cognitif analytique. Inévitablement, cela signifie que l'on a retiré du statut et du prestige aux personnes qui ont des compétences techniques et manuelles, ainsi que ceux s'occupent de soigner les gens. 

"On considère Donald Trump comme une sorte de monstre, qui ne voit pas au delà de son narcissisme. On le trouve très dur à comprendre. Pourquoi quasiment la moitié des électeurs américains l'ont soutenu et beaucoup plus ont voté pour la dernière fois ? Cela s'explique par la façon dont notre culture a valorisé certaines capacités et en a dévalorisé d'autres".

La méritocratie en crise ? 

La méritocratie cognitive, c'est ce que nous n'arrivons pas à créer. Il faut l'étendre à d'autres domaines. Il faut essayer de voir comment mieux valoriser, par exemple, les infirmiers qui sont très intelligents.

Joe Biden pourra-t-il réconcilier les Américains ?

L'Amérique est une société tellement polarisée. Comment passer d'une politique à la Trump à une politique démocratique ? Son travail va être d'essayer de faire revenir l'Amérique, non pas au statu quo qui précédait, le statu quo qui précédait faisait partie du problème. C'était le double libéralisme, l'économie de marché et un libéralisme économique. C'est ce qui nous a mené à Trump, ce qui a déclenché le populisme. On ne veut pas revenir à ce qui s'est passé avant. Biden doit essayer de créer un nouveau centrisme.

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
L'État américain de la Géorgie pourrait faire entrer Joe Biden à la Maison Blanche
8H15
4 min
Le Billet politique
La colère en politique

Bibliographie

Intervenants
  • journaliste et écrivain britannique, fondateur du magazine Prospect
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......