LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pendant le confinement, les Ehpad réduisaient au maximum les activités destinées à ses résidents. Mais comment maintenir un lien social avec eux ?

Seniors : saurons-nous tirer les leçons du confinement ?

35 min
À retrouver dans l'émission

Victimes privilégiées par le nouveau coronavirus, les personnes âgées ont aussi souffert du confinement, révélant par la même occasion des difficultés structurelles dans leur accompagnement. A l'aube d'une deuxième vague, sommes-nous en mesure d'inventer un autre modèle ?

Pendant le confinement, les Ehpad réduisaient au maximum les activités destinées à ses résidents. Mais comment maintenir un lien social avec eux ?
Pendant le confinement, les Ehpad réduisaient au maximum les activités destinées à ses résidents. Mais comment maintenir un lien social avec eux ? Crédits : Joël Saget - AFP

"L'objectif est simple : nous protéger contre ce virus sans faire arrêter la vie économique et sociale, en évitant la perspective d'un reconfinement généralisé". Les mots du premier ministre Jean Castex, le 3 août 2020 à Lille, qui en appelle donc à la responsabilité de chacun en agitant la menace du scénario le plus indésirable. Néanmoins, avant de se faire peur, de penser à ce que pourrait être ce reconfinement, il faut prendre le temps de tirer les enseignements de ce que nous avons déjà vécu. Car il y a beaucoup à dire concernant notamment les personnes âgées, la gestion de la crise dans les Ehpad, mais aussi la situation de celles et ceux qui vivent à domicile. La question du consentement, de l'isolement, des relations entre générations, de la place des plus âgés dans notre société, du regard que l'on porte ou non sur eux. 

L'isolement chez les personnes âgées

En 2017, une étude réalisée par l'association Les petits frères des pauvres relevait le défi d'essayer de chiffrer deux notions : l'isolement et la solitude. Des notions importantes pour décrypter les phénomènes observés durant la crise sanitaire :

La solitude, c'est un ressenti. Vous pouvez avoir des contacts et des relations, mais si elles sont pour vous insatisfaisantes, vous avez un fort sentiment de solitude. L'isolement, au contraire, se mesure. C'est un déficit de contact. Il y a quatre cercles de sociabilité : la famille, le cercle amical, le voisinage, et les associations. L'étude révèle un isolement profond chez les personnes âgées : 900 000 personnes (une population équivalente à celle de Marseille) se révélaient sans contact aucun avec leur famille ni avec des amis, et 300 000 s’avéraient être en état de "mort sociale", c'est-à-dire n'ayant aucun contact avec aucun des cercles de sociabilité. Magali Assor

Les Ehpad face au coronavirus : l'infantilisation des seniors

Cette situation a été aggravée par le confinement des Ehpad, où les visites ne relèvent pas de la simple compagnie ou convivialité, mais d'un lien social vital pour des personnes qui ont parfois un rapport ténu à la vie. Comment les pouvoirs publics ont-ils rempli leur mission de protection et d'accompagnement des personnes âgées pendant la crise sanitaire ? Etait-il possible de faire autrement étant donné la situation déjà dégradée des Ehpad en France ?

"Prenez soin de vous pour prendre soin des autres" était une formule forte, tirée d'une éthique du care. Il s'agissait bien de se protéger. Mais cela s'est fait d'une manière qui tendait à infantiliser les seniors, à penser à leur place. La fermeture des Ehpad a certes été une mesure de protection, mais qui a bel et bien décidé à la place des personnes y résidant, qui ont besoin de rapports sociaux. Je ne jette la pierre à personne : c'était une période de catastrophe et d'impréparation. Décider à la place de ces personnes ou leur laisser la liberté de risquer la maladie plutôt que d'être complètement isolé, c'est là toute la difficulté de maintenir la dignité de ces citoyens, quelle que soit leur situation. Serge Guérin

Les invités

Magali Assor, responsable de la démarche de réflexion éthique au sein de l'association "Les Petits frères des pauvres", qui a publié en juin dernier un rapport sur les effets du confinement sur nos aînés.

Serge Guérin, sociologue et professeur à l'INSEC à Paris, est auteur de nombreux livres sur les seniors, le vieillissement comme Les quinquados paru chez Calmann-Lévy en 2019 ou La guerre des générations aura-t-elle lieu ?, co-écrit avec Pierre-Henri Tavoillot (Calmann-Lévy, 2017). Il a également créé un collectif composé de chercheurs et de médecins sous le nom "Etats généraux de la seniorisation". 

Chroniques
8H00
14 min
Journal de 8 h
La rentrée scolaire, déjà une réalité dans le nord de l'Allemagne
8H30
5 min
Le Journal de la culture
Le coup de fil culture: Johanna Silberstein.
Intervenants
  • sociologue, spécialiste du vieillissement
  • Cheffe de projet en charge de la lutte contre les maltraitances et de la démarche de réflexion éthique, Les Petits Frères des Pauvres
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......