LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

allogène

5 min
À retrouver dans l'émission

Le livre "Les grands mots du Professeur Rollin" est disponible chez PLON. Mes chers homoglottes, Penchons nous, si vous le voulez bien, non pas par la fenêtre car il est généralement péricoloseux de sporgersi, je veux dire par là qu'il est dangereux de se pencher au dehors, seuls les vieux ferroviphiles me comprendront, mais ça m'est bien égal... penchons nous donc plutôt au chevet d'un adjectif qui n'est pas strictement menacé, mais dont l'emploi cause fréquemment de douloureux cas de conscience à la jeunesse de ce pays : l'adjectif « allogène ». Allogène signifie : « d'une origine différente de celle de la population autochtone et installé tardivement dans le pays ». Une population allogène, que l'on appelle aussi, mais beaucoup plus rarement allochtone, c'est une population qui n'est pas autochtone, ni aborigène, ni indigène. Elle est allogène. Elle n'est pas étrangère, comme on le croit souvent, elle est simplement allogène. Car, quand on parle de territoire, il faut se méfier des glissements du sens : un indigène, ce n'est pas un sauvage, c'est quelqu'un qui est naturel, ou simplement natif, du pays dont on parle. Il y a des indigènes de Montmorency ou de Saint-Cloud, et ils ne sont pas vêtus de peaux de bêtes... ou alors dans les soirées costumées à thème préhistorique, comme il s'en organise presque quotidiennement à Saint-Cloud et à Montmorency, où les occasions de rigoler sont plutôt rares. Les Allobroges, peuple gaulois, constituaient en Savoie une population allogène, car ils étaient venus, comme leur nom l'indique, d'un autre pays. Avant eux, en Savoie, il y avait les Ceutrons et les Médulles. Mais tout s'est finalement bien terminé, les Allobroges se sont fort bien intégrés, puisque l'hymne actuel des savoyards n'est autre que le fameux Chant des Allobroges, dont le refrain nous dit ceci : Allobroges vaillants ! dans vos vertes campagnes Accordez-moi toujours asile et sûreté Car j'aime à respirer l'air pur de vos montagnes: Je suis la Liberté ! la Liberté ! A propos de liberté, je fais une courte parenthèse, pour vous exhorter à vous méfier d'internet, tout n'y est pas d'une saisissante fiabilité. J'en veux pour preuve ma dernière recherche, celle du chant des allobroges, et voici qu'internet me fournit sous le nom d'allobroges, le morceau suivant : Allobroges, de début à 0,15 Et vous avez tout de suite reconnu la marche de la Garde consulaire à Marengo, dont on me dit par ailleurs qu'elle devrait en réalité s'appeler marche de la garde des consuls, et j'y perds mon italien, j'y perds mon piémontais et mon marengoin, la langue de Marengo qui pique au Canada, et je patine dans la tartiflette. Mais je me rétablis aussitôt, en affirmant, et là, il s'agit d'une certitude absolue, que le mot allogène ne désigne pas quelqu'un qui a horreur de dire « allo » et qui par conséquent refuse de décrocher le téléphone... à l'instar du négligent Monsieur Gaston que chante Nino Ferrer. Le téléfon, de 0,55 à 1,12 Merci Nino. Si nous avions un peu de temps devant nous, je vous aurais volontiers parlé des populations allogènes de Gênes, et des populations indigènes de l'Inde. Mais voici que déjà s'avance Simone, pour nous chanter le Bro Goz, l'hymne national breton, le Bro Goz dans lequel on retrouve la racine celte de brog, le pays, d'où le nom des Allobroges cités tout à l'heure, et je ne plaisante pas. - Si si, tu plaisantes, parce qu'il n'est pas question que je chante le Bro Goz. - Mais enfin Simone, si tu ne le chantes pas, qui le chantera ? - Eh bien : le groupe séparatiste breton Tri Yann ! - Ils sont séparatistes, Tri Yann ? - Je ne pense pas, c'était juste pour jeter de l'huile sur le feu. - De l'huile sur le feu, pour faire des frites ? Comme dans l'hymne national de la Wallonie ? - Cette fois, chéri, nous avons bel et bien dérapé ! Bro Goz, de 1,18 à 1,35 Merci Tri Yann. La prochaine fois, mes chers homoglottes, nous sauverons le « zétète », magistrat athénien, ce qui nous évitera, du fait de la prescription, bien des polémiques inutiles.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......