LE DIRECT

brimborion

5 min
À retrouver dans l'émission

"Les Belles Lettres du Professeur Rollin.com" vient de paraître chez PLON. "Les Grands Mots du Professeur Rollin" est désormais disponible en poche chez POINTS. Mes amis, Je ne suis guère favorable à l'idée de perquisition, et pourtant je suis sûr qu'il y en a chez vous... Il y en a dans des tiroirs, dans des boîtes à biscuits ou des boîtes à chaussures, dans des pots à crayon, sur le coin d'une étagère, à la cave, au grenier... quelque part il y en a. De quoi qu'y en a ? Des brimborions, pardi. Le brimborion, qui se présente le plus souvent au pluriel, mais qui peut tout aussi bien être singulier, - le brimborion, c'est, selon Larousse, un « petit objet de peu de valeur ». L'Académie Française en donne une définition moins restrictive, puisque le brimborion est pour elle un « objet de peu de valeur », mais pas forcément petit. En revanche, elle le trouve familier, et donne l'exemple suivant : « Que voulez-vous faire de tous ces brimborions ? ». Exemple que l'on peut colorer en ajoutant « mon pauvre ami », ce qui donne : « Que voulez-vous faire de tous ces brimborions, mon pauvre ami ? ». En cas de tutoiement, on préfèrera l'appellation de « lapin », comme dans l'exemple que voici : « Que veux-tu faire de tous ces brimborions, mon pauvre lapin? ». L'histoire du mot est étonnante : brimborion vient du latin ecclésiastique breviarium, qui désigne un livre de prières, un bréviaire. Ensuite, le mot est altéré, sous l'influence conjuguée de « bribe » (petit morceau, fragment), et de « brimber », qui signifie « mendier », et on obtient les breborions, qui désignent des « prières marmottées », puis deviennent, à partir du XV° siècle, des brimborions, des objets de peu de valeur, ou encore, au sens figuré, des choses sans importance. La plupart des synonymes de brimborions commencent par un B. Il y a bien les colifichets, les futilités, les frivolités ou les riens. Mais le gros de la troupe est fait de babioles, de bibelots, de broutilles, de bagatelles, de breloques, ou de bricoles. Une excellente raison d'écouter un Bout du « Duke Bluebeard's Castle » de Bela Bartok... Bartok, de 1' 00 à 1' 36 Merci Bela. On me signale, aux abords des brimborions, le surprenant adjectif « brindezingue », qui signifie, selon les écoles, ivre, ou un peu fou. Le mot vient, là encore, de l'altération argotique de l'expression « être dans les brindes », qui signifie « être ivre », expression transformée en « être dans les brindezingues », qui a laissé, consécutivement à un saisissant raccourci, l'adjectif « brindezingue ». - Simone, j'ai eu la faiblesse de jeter un coup d'oeil dans les tiroirs de ton bureau... Que diable veux-tu faire, ma pauvre amie, de tous ces brimborions ?? A quoi ça rime ? - A quoi ça rime ? Au centurion, chef militaire, à l'histrion, comédien pas très fin, au 'horion, coup violent donné éventuellement à l'aide d'une hache aspirée, au morion, casque à bords relevés, au porion, contremaître dans les mines de charbon, et au vibrion, bactérie mobile. - Je savais bien que je commettais une erreur colossale en fouillant dans tes tiroirs... Mes amis, nous tenterons la prochaine fois de sauver le trismus, ce spasme des muscles masticateurs rendant difficile l'ouverture de la bouche. Il ne sera donc pas forcément commode d'en parler. On fera ce qu'on pourra...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......