LE DIRECT

charlatan

5 min
À retrouver dans l'émission

"Les Belles Lettres du Professeur Rollin.com" vient de paraître chez PLON. "Les Grands Mots du Professeur Rollin" est désormais disponible en poche chez POINTS. Mes amis, Parmi les moins ressassées des fables de la Fontaine, il y a celle du charlatan, commençant par cette phrase qui, vous en conviendrez, reste parfaitement d'actualité : "Le monde n'a jamais manqué de charlatans". Encore convient-il de préciser le terme : à l'origine, le charlatan est un simple vendeur ambulant qui débite des drogues, arrache les dents, sur les places ou dans les foires. Aujourd'hui, la nuance péjorative a pris le dessus, et le charlatan est un guérisseur douteux qui prétend posséder des secrets merveilleux, ou, dans un sens étendu, un individu qui exploite la crédulité publique, qui recherche la notoriété par des promesses et des grands discours. Qui se sent morveux, qu'il se mouche ! Le charlatan a néanmoins fondé une famille, où figurent la charlatanerie, qui est l'attitude, la façon d'agir, ou le propos, d'un charlatan ; le charlatanisme : caractère ou comportement du charlatan ; et l'adjectif charlatanesque : de charlatan. Bien avant La Fontaine, le poète Mellin de SAINT-GELAIS commettait l'astucieuse fable que voici : Un charlatan disait en plein marché Qu'il montrerait le diable à tout le monde ; Ci n'y eût nul, tant fût-il empêché, Qui ne courût pour voir l'esprit immonde. Lors une bourse assez large et profonde Il leur déploie, et leur dit : " Gens de bien, Ouvrez vos yeux ! Voyez ! Y a-t-il rien ? - Non, dit quelqu'un des plus près regardants. - Et c'est, dit-il, le diable, oyez-vous bien ? Ouvrir sa bourse et ne voir rien dedans !!! Quel déconneur, ce Saint Gelais ! Parmi les grands charlatans de l'histoire, il faut mentionner le précurseur : le bateleur Tabarin, de son vrai nom Antoine Girard, né à Verdun en 1584 et mort à Paris en 1626. Et surtout Mengin, avec un E, charlatan du XIX° siècle, qui, coiffé d'un casque doré et vêtu d'une houppelande bariolée, vendait des crayons, excellents dit-on. Des crayons dorés, accompagnés d'un jeton portant son effigie et ce quatrain définitif : Dans ce portrait frappant que chacun examine, Reconnaissez Mengin et sa barbe aux flots d'or. Mais c'est en vain qu'ici chacun vante sa mine, Celle de ses crayons vaut beaucoup mieux encore. Et voici la complainte du charlatan qui joue de l'orgue de Barbarie... par ce bon vieux Boulat Okoudjava... Chanson du vieux joueur, de début à 0,32 Spassibo, Boulat. - Simone, le charlatan a-t-il des amis? - Il en a ! Dans le domaine des arts du cirque et du théâtre de rue, je citerai le banquiste, le bateleur, le cabotin, et le saltimbanque... - Ceux-là sont plutôt de braves gars ? - Oui, mais il y a des charlatans moins recommandables, comme les bonimenteurs, les camelots, les porte-balles, les vanteurs, ou les vendeurs d'orviétan... - ... l'orviétan est une drogue inventée par un charlatan d'Orvieto en Italie, et qui a rigoureusement le même effet que la poudre de perlimpinpin, c'est à dire aucun... - Et puis pour mal finir, les escrocs et imposteurs, que sont les arracheurs de dents, les marabouts et autres guérisseurs, les médicastres, morticoles, sorciers, ou rebouteux... - Charlatans et compagnie ? - Charlatans, surtout ! Mes amis, nous réviserons la prochaine fois quelques oiseaux rares : le fuligule à bec cerclé, le grèbe esclavon, le gravelot mongol, la guifette leucoptère, la bouscarle de Cetti , et la locustelle lancéolée. On est prié d'apporter ses graines.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......