LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ecistagsit : Tétine

5 min
À retrouver dans l'émission

  • Simone, une nouvelle fois, je vais te lancer sur un sujet qui déborde un peu le cadre traditionnel de nos conversations. - Je vois : tu es fatigué de parler du génie scientifique et de l'invention technique, et tu vas me parler football. - Non, il s'agit d'un léger débordement, pas d'un tsunami meurtrier. Je souhaite parler d'une invention technique pas très technique : la tétine. - La tétine de biberon ? - Non, la tétine sans biberon, celle qu'on appelle parfois totoche ou sucette, ce petit morceau de caoutchouc qu'on met dans la bouche des bébés pour les calmer ou pour les occuper. - Ah oui, c'est une invention relativement récente, me semble-t-il, je n'en avais pas quand j'étais bébé... Alors ? Qui a inventé la tétine totoche sucette? Et quand ? - Eh bien tu vas rire : pas moyen de le savoir ! - (elle rit) - Pourquoi ris-tu ? - Parce que « pas moyen de le savoir » ! - Qu'est-ce que ça a de drôle ? - Je te retourne la question ! C'est quand même toi qui m'as dit « Tu vas rire ». Alors, bonne pomme, j'ai ri. - Admettons. Au chapitre des sucettes, la seule information fiable dont je dispose concerne l'invention de la sucette à bâtonnet. Elle est due à deux confiseurs parisiens, MM. Evrard et Herbet, détenteurs de la marque "Pierrot Gourmand", qui ont déposé en 1924 un brevet pour "une machine à fabriquer des bonbons constitués par une masse de sucre cuit dans laquelle est encastrée l'extrémité d'un bâtonnet". - Il paraît même qu'à l'origine le bâtonnet en question était en rotin de Madagascar. - Tout à fait. Comment tu sais ça, toi ? - Je le sais, c'est tout. - Eh bien, Madame « je sais tout », dis-nous qui a inventé la sucette à bébés ? - Je n'ai pas dit « je sais tout », j'ai dit « je le sais, c'est tout ». Je sais que les premiers bâtonnets de sucette étaient fabriqués en rotin de Madagascar, mais la sucette à bébés, tu me dirais qu'elle a été inventée par Etienne Lachaud, je te répondrais « c'est possible ». - Attends ! Etienne Lachaud, le charcutier, l'inventeur du saucisson électrique, dont nous avons parlé la semaine dernière ? Tu penses que c'est lui qui a inventé la sucette à bébés ? - Je ne pense rien. Je dis seulement que si tu me disais que c'est lui l'inventeur, je te dirais « c'est possible ». - Mais non, c'est pas possible, il est l'inventeur du saucisson électrique ! - Ah oui ? Parce qu'on ne peut pas être l'inventeur de deux choses ? C'est nouveau, ça ! - Si, bien sûr, on peut être l'inventeur de deux choses, et même bien davantage, regarde Léonard de Vinci ! Mais si Etienne Lachaud, qui a inventé en 1973 le saucisson électrique, avait inventé en plus la sucette à bébés, on le saurait ! - C'est pas dit ! Il a réussi à passer incognito pour le saucisson, il peut très bien avoir renouvelé l'exploit pour la sucette à bébés ! Il aura inventé deux trucs, un que personne ne connaît, le saucisson électrique, et un autre que tout le monde connaît, la sucette à bébés, et dans les deux cas, il aura réussi l'exploit de passer inaperçu... - Sauf de nous deux. - Ah ! Tu admets donc que c'est Etienne Lachaud qui a inventé la totoche à bébés ? - Je n'admets rien du tout, je dis juste que c'est possible. - Tu disais le contraire il y a cinq minutes ! - Simone ! Ressaisissons-nous ! On ne va pas se chamailler comme des bébés ! - Tu as raison. Passe-moi ma totoche, ça va me calmer. - Passe-moi le saucisson, ça va me détendre. - (les deux ) Mioum mioum miam chploch...
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......