LE DIRECT

entéléchie

5 min
À retrouver dans l'émission

Toujours disponibles... "Les Belles Lettres du Professeur Rollin", éd. PLON "Les Grands Mots du Professeur Rollin", éd. POINTS Professeur ?? Professeur ??? Comment ? Ah... on me signale que le Professeur est victime d'un léger contretemps... mais il va bien... il ne devrait pas tarder à nous rejoindre... je vous demande de bien vouloir patienter un peu... dans le calme... Ah, voilà, je le vois qui arrive... Non, pardon, au temps pour moi, ce n'est pas lui, c'est quelqu'un qui lui ressemble... mais je pense qu'il ne devrait plus tarder maintenant... que vous dire en l'attendant ? Je ne sais pas de quel mot il a l'intention de vous entretenir... je vois ici ses notes, sur le pupitre... il semblerait bien que le mot du jour soit le mot en...té...lé...chie. Qu'est-ce que c'est que ce bazar ? Entéléchie ? Donc, apparemment, ça vient du grec entelekheia qui signifie « énergie agissante et efficace »... Oui... Intéressant... Alors : « Dans la tradition aristotélicienne, l'entéléchie désigne la réalisation de ce qui était en puissance, réalisation par laquelle l'être trouve sa perfection »... Mmmouais... je continue... « Autrement dit, l'entéléchie est l'état de perfection, de parfait accomplissement de l'être, par opposition à l'être en puissance, inachevé et incomplet ». OK... ça ne nous avance pas tellement plus... Je crois qu'il vaut mieux attendre le professeur... il va arriver d'un moment à l'autre... pour nous parler de l'entéléchie, donc... Bon, je ne sais pas ce qui se passe... Je vois ici une autre définition... « l'entéléchie, c'est le principe métaphysique qui détermine un être à une existence définie ». Très bien... Ah ! alors, un peu plus loin je vois une définition littéraire des entéléchies... qui seraient donc des « choses abstraites qui contentent l'esprit »... avec un exemple, ça c'est bien, j'aime bien les exemples... Balzac a écrit dans les Illusions perdues : « Quant à Rousseau, il n'a fait qu'habiller des raisonnements et des systèmes. Julie et Claire sont des entéléchies, elles n'ont ni chair ni os ». C'est qui Julie et Claire ? Mystère ! Ah non, je vois là, en dessous, c'est précisé : « Julie et Claire sont, avec le précepteur Saint Preux, les principaux protagonistes de la Nouvelle Héloïse ». Moi, je croyais que c'était un restaurant, La Nouvelle Eloïse... ce serait donc plutôt un bouquin... de Rousseau, apparemment... un bouquin que Balzac n'aimait pas... encore des embrouilles... Qu'est-ce qu'il fait, qu'est ce qu'il fait ?? Bon... à ce moment-là, en général, il nous met un peu de musique... je vois qu'il a prévu « La Marche des Mousses », par la Flotte de Toulon... Pourquoi ? ça je n'en ai pas la moindre idée... on, peut toujours l'écouter, ça ne mange pas de pain... Marche des mousses, de 0,42 à 1,06 Bon ben voilà... merci Messieurs, comme dit le Professeur... qui ne devrait pas tarder maintenant... Alors, en général, c'est là que j'apparais... il me pose une question incompréhensible... moi je réponds une bêtise, pour lui faire plaisir... ça l'arrange mieux... ça lui permet de me dire « Mais non, ma pauvre Simone... et tatati et tatata... tu n'as rien compris...»... Et puis voilà, ça se termine comme ça, il nous annonce le mot de la prochaine fois... - Ah ! Professeur ! - Oui, excusez moi, mes amis, j'ai été victime d'un léger contretemps... où en êtes vous ? - On parlait du mot de la prochaine fois... - Ah oui, déjà ? Eh bien ce sera le mot « poutargue », ou « boutargue », on peut dire les deux... Eh, oh, les amis, vous pouvez applaudir Simone, quand même...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......