LE DIRECT

éthologie

5 min
À retrouver dans l'émission

"Les Belles Lettres du Professeur Rollin.com" vient de paraître chez PLON. "Les Grands Mots du Professeur Rollin" est désormais disponible en poche chez POINTS. Mes amis, Tir groupé ce matin, avec une salve de trois mots, que nous nous attacherons bien entendu à revivifier, mais aussi et peut-être surtout à distinguer les un des autres : ethnologie, éthologie, étiologie. J'indique toute de suite trois autres célèbres -logies ayant un E pour initiale, et que nous n'avons pas retenues : l'épistémologie, qui est l'étude critique des sciences ; l'étymologie, qui est a science de l'origine et de la filiation des mots, et qui à ce titre force, en ce qui nous concerne, la sympathie ; et l'entomologie, qui est la branche de la zoologie qui traite des insectes, ah les braves petites bêtes. Avec les trois derniers cités, il y a peu de confusions à craindre, hors les cas d'alcoolémie prononcés. Il n'en va pas de même pour notre salve du jour, car les trois oiseaux se ressemblent, n'hésitons pas à le dire, à s'y méprendre. Et pourtant... L'ethnologie, c'est la plus connue. C'est, nous précise Robert, l'étude des faits et documents recueillis par l'ethnographie, laquelle n'est autre que l'étude descriptive des divers groupes humains. Larousse est plus direct, qui définit l'ethnologie comme « l'étude systématique et scientifique des sociétés dans l'ensemble de leurs manifestations linguistiques, coutumières, politiques, religieuses, et économiques, comme dans leur histoire particulière ». L'éthologie, qui n'a qu'un N de différence avec l'ethnologie, n'en est par ailleurs pas très éloignée : c'est l'étude scientifique du comportement des animaux dans leur milieu naturel. Quant à l'étiologie, qui a remplacé le H de l'éthologie par un I, c'est la discipline qui étudie les causes des maladies. On peut imaginer une chaire d'étiologie appliquée à l'éthologie ou à l'ethnologie. On peut aussi mettre l'éthologie au service de l'étiologie, ou l'ethnologie au service de l'éthologie. Bref, on peut tout mélanger. Dans ces conditions, je sais ce que vous attendez de moi : un moyen mnémotechnique imparable. Le voici. Mais auparavant, ayons une pensée pour ceux qui sont à mille lieues de toutes les sortes de logis, il s'agit des « coeurs sans logis » que nous chante Maurane. Les coeurs sans logis, Maurane...1,26 à 1,56 Merci Maurane. Voici maintenant l'astuce infaillible. Dans l'étiologie, il y a un I comme maladie. Dans l'éthologie, un O comme animaux. Et dans l'ethnologie, un N comme race humaine. On m'objectera la présence de O et de I dans les trois mots. Je répondrai que si vous n'y mettez pas un peu du vôtre, il ne vous restera plus qu'à apprendre par coeur. Le coeur, sujet d'ethnologie, d'éthologie, et d'étiologie tout à la fois. - Simone, je viens de recevoir la lettre recommandée par laquelle tu me pries de préciser le sens des logies ayant un O pour initiale. Je suis prêt. - L'oenologie? - C'est l'étude des vins. - Le pinard, donc. L'ostéologie ? - C'est l'étude des os . - La carcasse, quoi ! Et l'ornithologie ? - C'est l'étude des oiseaux. - Les piafs, donc. - Toi, Simone, tu sais parler au peuple ! - Déma-gogie ? Mes amis, nous changerons de logis dès demain matin, afin de nous consacrer à la périssologie, qui diffère légèrement du pléonasme, mais qui est tout à fait équivalente à la redondance. Vive la France.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......