LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pepisefoga : Invention aux poireaux

5 min
À retrouver dans l'émission

  • Eh bien, Simone, si nous entamions notre conversation hebdomadaire sur le génie artistique, et plus particulièrement sur ses fondements ? - Eh bien tu vois, puisque tu me demandes, je n'ai pas trop la tête ce matin à parler du génie. J'entamerais plus volontiers une conversation avec toi sur le chou farci, et plus particulièrement sur ses fondements. - Ah ! Alors là, c'est à mon tour de renâcler, parce que, pour tout te dire, j'ai eu ma dose de légumes cette semaine : Lundi, c'était la conférence mondiale sur la Courgette ; Mardi, j'ai lu deux monographies, remarquables du reste, sur les épinards ; Mercredi, j'ai vu ce documentaire passionnant bien qu'un peu long intitulé « Fenouil et autres bulbes » ; Jeudi, Robert Lamontagne est passé à mon bureau pour parler haricots verts ; et hier, j'ai passé cinq heures à la Maison du Brocoli, pour trier des photos. - Des photos de qui ? - Des photos de brocolis. Je t'ai peut-être dit que mon ami André Muratti, qui dirige cette honorable institution, s'est aperçu que le ressenti des personnes qui rencontrent, volontairement ou par hasard, des brocolis... ce ressenti varie du tout au tout suivant que la photo de brocolis qui leur est présentée a été prise en lumière naturelle ou en lumière artificielle. - Je ne crois pas trop m'avancer en disant que le brocoli semble plus sympathique en lumière artificielle. - Tout à fait. Il fallait donc trier les photos. - Mais ils n'ont pas besoin de toi, pour ça, et il n'y en a pas pour cinq heures : tu fais défiler les photos de brocolis... lumière artificielle, tu gardes ... lumière naturelle, tu jettes. C'est à la portée d'un enfant de 26 ans. - Oui et non. Lorsque le brocoli est pris en très gros plan, il est difficile de se prononcer. - Ah oui ?... Je change un peu de sujet, j'imagine que Muratti t'a fait goûter sa fameuse grappa des Abruzzes ? - Ah oui, j'avais oublié ce détail, mais oui. - Et sur les cinq heures, combien de temps exactement consacré à la grappa et combien de temps au tri des photos ? - Je n'ai pas chronométré, tu sais... - Je te demande : en gros ? - En gros, pour les photos, trois minutes. - Donc 4 heures 57 pour la grappa. - Si tu le dis... - En vertu de quoi si j'avais la maladresse de te proposer une conversation sur les eaux de vie de marc de raisin et plus particulièrement sur leurs fondements, tu ne serais pas emballé emballé par la perspective. - Non. Je crois que j'ai eu ma dose. - Je ne te fais pas de reproche, mais rends toi compte que, des semaines comme celle-là, notre seul contact avec le génie aura tenu dans la délicieuse invention qui nous accompagne depuis tout à l'heure. - Jean-Sébastien Bach, Invention à deux voix n°6, en Mi majeur. - C'est fluide comme un velouté de poireaux...
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......