LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pepisefoga : Maupassant Une Vie

5 min
À retrouver dans l'émission

  • Guy de Maupassant. Un génie. Il n'a vécu que 43 ans, comme Vermeer, dont nous avons parlé l'autre fois. Et il est mort en 1893, l'année où Edvard Munch a peint son fameux « Cri », dont nous avons également parlé une autre fois. - Il est mort de la syphilis. - Vermeer ? - Non ! - Munch ? - Non ! Maupassant ! - Ah oui ! Maupassant... le pauvre... ça se faisait beaucoup, à cette époque, de mourir de la syphilis. - Bref, ne parlons pas de malheur ! parlons de génie, plutôt... - Il y a de quoi faire ! La Maison Tellier, Les Contes de la Bécasse, Bel Ami, le Horla, Pierre et Jean, L'inutile beauté, la Chevelure, tant d'autres... et surtout, surtout... - Surtout quoi ? - Surtout : « Une Vie ». Son premier roman. Qu'il n'aurait peut-être pas achevé sans les encouragements du visionnaire Flaubert, son ami. - Zola aussi était son ami. - Oui, Zola aussi. - Mais pas Stendhal. - Non, mais ça peut s'expliquer : Stendhal était mort depuis huit ans quand Maupassant est né. - Et pas Joseph Kessel non plus ? - Non, et ça s'explique assez bien aussi : Maupassant était mort depuis cinq ans quand Kessel est né. - Comme quoi : une Vie, ça dépend un peu de QUAND on la vit. - C'est à dire ? - Une vie, arrête moi si je me trompe, c'est la vie de Jeanne, l'héroïne du roman, que nous suivons dans sa lente et inéluctable descente aux enfers, de 1819 à 1848. - Oui. Et donc ? - Eh bien si Jeanne avait vécu sa vie cent ans plus tôt ou cent ans plus tard, cette vie n'aurait pas été la même vie. - D'accord. Et tu en déduis quoi ? - J'en déduis qu'une vie, c'est une vie. Et qu'une vie qui n'est pas cette vie-là, c'est une autre vie. - Certes. Et ça débouche sur quelle conclusion ? - Ca débouche sur l'idée qu'une vie, quand c'est ta vie et que tu la vis comme n'importe qui vit sa vie, eh ben c'est ta vie. Mais que si tu vivais une vie qui n'est pas ta vie, ce serait une autre vie, que tu vis sans la vivre, c'est à dire que tu vis cette vie-là, mais ta vie à toi, tu ne la vis pas. Si tu vis une vie qui n'est pas ta vie parce qu'elle se vit dans un autre temps, alors on se demande qui vit la vie que tu ne vis pas ?!!! Et qui vit la sienne, puisque lui ne la vit pas, vu qu'il vit la tienne ??!! - Tu sais, Simone, dans ces moments de doute et d'angoisse, le mieux que l'on puisse faire, selon moi, et c'est du reste le conseil que je te donne, c'est de lire ou de relire Maupassant. - Quel Maupassant ? « Une Vie » ? - Celui-là même.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......