LE DIRECT

vaticiner

5 min
À retrouver dans l'émission

Toujours disponibles... "Les Belles Lettres du Professeur Rollin", éd. PLON "Les Grands Mots du Professeur Rollin", éd. POINTS Mes amis, Puisque nous ne savons pas de quoi demain sera fait, entraînons-nous hardiment à vaticiner. « Vaticiner », cela signifie « prédire l'avenir », selon Robert, - qui sous-entend ainsi que l'on pourrait éventuellement prédire le passé... mais passons -... vaticiner est à peu près synonyme de « prophétiser ». Plus largement : « s'exprimer dans une sorte de délire prophétique ». Celui qui vaticine est un vaticinateur, celle qui vaticine est une vaticinatrice. L'un et l'autre pratiquent la vaticination. Je vaticine, tu vaticinais, il vaticinera, nous vaticinâmes, que vous vaticinassiez, qu'ils eussent vaticiné. Qui donc fait des vaticinations ? Ils sont nombreux, et de fiabilités inégales, quoique généralement très basses : ce sont les devins, prophètes, visionnaires, voyants, astrologues, augures, pythies, sibylles, sorciers, chiromanciens, médium, mages, cartomanciens, ou prédicateurs. Je gage que vous avez repéré dans le lot les « sibylles », le I d'abord et le Y ensuite, les sibylles, grandes prêtresses hermaphrodites de l'Antiquité, particulièrement portées sur la vaticination. Les plus célèbres parmi les sibylles sont les sibylles de Cumes (ou Koumess)- , près de Naples. L'une d'elles eut, selon la légende, quelques démêlés avec Apollon, qui lui avait proposé de lui faire le cadeau qu'elle voudrait en échange de son amour. La sibylle accepta le cadeau et demanda autant d'années de vie qu'un tas de poussière contenait de grains ; et il y avait mille grains. Malheureusement, elle avait oublié de demander aussi la jeunesse perpétuelle et elle devint de plus en plus vieille. Elle resta donc suspendue dans une bouteille au plafond de sa cave, toute recroquevillée, et lorsque des enfants lui demandaient ce qu'elle désirait, elle disait simplement: « je veux mourir ». Au VIe siècle av. J.-C., une autre Sibylle de Cumes (ou Koumess) vendit à Tarquin le Superbe, le dernier roi de Rome, un lot de neuf livres oraculaires, dont il ne resta finalement que trois, je vous passe les détails, lesquels livres, confiés à la garde de deux prêtres particuliers appelés duumvirs, étaient consultés dans les grandes calamités. Ces livres ne contenaient pas de prophéties à proprement parler, mais des remèdes expiatoires à appliquer lorsque surviennent des «prodiges», ces événements exceptionnels particulièrement redoutés par les Romains. Le texte de ces Livres sibyllins était d'une obscurité telle que, des siècles plus tard, Cicéron, qui n'était pas un âne, dira qu'on pouvait en tirer ce qu'on voulait au gré des circonstances. D'où l'adjectif sibyllin, qui signifie énigmatique, mystérieux, obscur, incompréhensible... Voici par conséquent un extrait des Prophetiae Sibyllarum, de Roland de Lassus, vous allez entendre la septième prophétie, intitulée « Sibylla Cumana », la Sibylle de Cumes (ou Koumess) . Prophetiae Sibyllarum, de début à 0,38 Merci Roland. - Simone, quand dit-on de vaticinations qu'elles sont sibyllines ? - Quand elles sont absconses, opaques, abstruses, impénétrables, amphigouriques, brumeuses, embrouillées, ténébreuses, incompréhensibles, confuses, douteuses, emberlificotées, inextricables, énigmatiques, fumeuses, ésotériques, floues, hermétiques, indéchiffrables, nébuleuses, inexplicables, vaseuses, inintelligibles, équivoques, insaisissables, mystérieuses, cabalistiques, obscures, touffues, vagues, ou filandreuses. - Je n'en demandais pas tant ! - Moi c'est tout ou rien, c'est comme ça ! Mes amis, quel mot sauverons nous la prochaines fois ? Je n'y ai pas encore réfléchi. Posez donc la question à la sibylle, vous pouvez la joindre sur son portable jusqu'à 17h17...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......