LE DIRECT

verbigération

5 min
À retrouver dans l'émission

"Les Belles Lettres du Professeur Rollin.com" vient de paraître chez PLON. "Les Grands Mots du Professeur Rollin" est désormais disponible en poche chez POINTS. Mes amis, Nous allons secourir aujourd'hui un mot ennemi. Non, ne commencez pas à paniquer, je sais ce que je fais... Nous allons sauver un mot qui sert à désigner les gens qui ne s'expriment pas correctement, mais c'est justement dans le but de pouvoir leur dire, à ces gens, avec plus d'acuité et de pertinence que jamais, qu'ils ne s'expriment pas correctement. Je ne vous fais pas languir davantage : il s'agit du mot « verbigération ». La verbigération, terme qui peut donner lieu à d'épouvantables métaplasmes, un métaplasme étant, vous vous en souvenez, l'altération d'un mot par adjonction, suppression, ou inversion de sons ou de lettres, et c'est vrai que la tentation est forte de parler de vergibération, par attirance de réverbération, ce qui constituerait une métathèse, qui est en effet, vous vous en souvenez, une forme de métaplasme, au même titre que l'épenthèse, la prosthèse, l'aphérèse, le paragoge, la diérèse, l'apocope, ou la synérèse, je les cite en vrac... de quoi parlions nous, au juste ? Ah oui, la verbigération !... c'est la production d'un texte dépourvu de sens général, quoique les syntagmes, pris isolément, soient intelligibles et paraissent agencés normalement. André Breton cite, dans son dictionnaire abrégé du surréalisme, un exemple édifiant de verbigération, avec la phrase que voici : « je suis le devoir du tri-mystère, tri-mystère du Finistère, des Trelendious et des tredious, des trébendious ; le gim de l'air de l'erme, le giderme, le citerne, le cin de terme de la terme en terme, le gim de l'air en trême ». Eh ben ça, c'est typiquement de la verbigération. L'ami Robert donne quant à lui de la verbigération une définition plus sombre, en parlant de « discours incohérents avec répétition, altération de mots et néologismes nombreux, que font certains malades atteints de manie ou de démence ». Il est vrai que la verbigération peut prendre, dans certaines circonstances, une dimension un peu navrante, c'est le cas dans la chanson que nous interprète le truculent et regretté Carlos. Oreilles sensibles s'abstenir... Carlos, le tirelipimpon, refrain. Merci Carlos, et paix à votre âme. On se gardera de confondre la verbigération avec la glossolalie, qui est plutôt une verbigération à caractère religieux, ainsi qu'avec la logorrhée, qui est un flot de paroles irrépressible, mais pas forcément dépourvu de sens. On mettra également dans une autre colonne, celle des troubles pathologiques du langage, la paragraphie, la paraphasie, ou le paragrammatisme, qui sont source de fautes parfaitement involontaires le plus souvent dues à des lésions cérébrales, notamment dans l'aire de Broca, là où se tient l'essentiel du langage. C'est, vous vous en souvenez, dans l'aire de Broca, localisée en 1861 par le docteur Paul Broca, que sont, en quelque sorte, produits les mots que nous disons, alors que la compréhension de ces mêmes mots s'opère dans l'aire de Wernicke, du nom du psychiatre polonais qui l'a identifiée, le docteur Carl Wernicke, un pote à Broca. - Simone ? - Oui ! Je forge des braises de brise dans le grand knout, le knout de l'azote, mon pote de Knokke le Zout, qui chante la popote au mazout, qui brise la phrase en route vers le coq, qui cloque, qui shoote, qui chouchoute tous les cracs, et les crics, et le bec de toutes les plaques à moumoute. - Oui, je t'en prie... - J'assure aussi le souci de la grotte qui gratte, de la brosse qui brasse, de la bosse que masse le boss, big, bag, bog, et bug dans tous les azimuts de l'ami Zut et des chutes de mamys sans flûte. - C'est fini ? - C'est fini ! - Verbigération. - Tu l'as dit, bouffi, tu la fis, bouddha, tu boudas tes habits, fafa... - Oui, c'est bon, merci, on a compris... Mes amis, c'est l'hyperhypotaxe que nous tenterons de sauver la prochaine fois. L'hyperhypotaxe, c'est l'abus de propositions subordonnées. On l'appelle également « abus de propositions subordonnées ».

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......