LE DIRECT
Bibliothèque
Épisode 3 :

Un dernier Foucault : et la chair passa aux aveux

55 min
À retrouver dans l'émission

En février 2018 paraissait enfin le grand livre manquant de Michel Foucault : Les Aveux de la chair.

Couverture de l'ouvrage de Michel Foucault "Les aveux de la chair"
Couverture de l'ouvrage de Michel Foucault "Les aveux de la chair" Crédits : Gallimard

Trésor parmi un trésor plus vaste encore, celui des archives personnelles de Michel Foucault, qui révéleront bientôt les coulisses de sa pensée.

Foucault nous dit qu'on n'écrit jamais que depuis le vide laissé par ce livre manquant. Et heureusement, qu'il manque un, sinon on s'arrêterait. Frédéric Gros

On en connaissait le titre, on en soupçonnait l’existence : le livre manquant de Michel Foucault brillait par son absence. Quatrième volume de sa monumentale Histoire de la sexualité inachevée, Les Aveux de la chair plongent dans les textes de l’Antiquité chrétienne à la recherche de la rupture opérée par le christianisme dans notre rapport au corps, au plaisir, à la sexualité. 

C'est un livre qui a beaucoup fait rêver, presque, fantasmer les chercheurs. Frédéric Gros

Publiée trente-quatre ans après la mort de l’auteur, cette pièce manquante du puzzle est révélée au public peu après l’acquisition par la Bibliothèque nationale de France des archives personnelles de Michel Foucault : des milliers de pages manuscrites, les notes de lecture du philosophe, la matière première de ses livres. 

La part, peut-être la plus extraordinaire, ce sont les notes de lecture de Foucault qui représentent des milliers de pages, le témoignage d'un travail de véritable moine soldat dans les bibliothèques publiques et qui sont la clé de l'œuvre. C'est la source de l'œuvre. C'est un peu l'atelier de Foucault, si j'ose dire. Et ça, c'est le chaînon manquant qui manquait, qui ne manque plus pour la compréhension de la mise en œuvre de la pensée de Foucault. Benoît Forgeot

Nous rencontrons le libraire Benoît Forgeot qui a décrit et inventorié ces archives, l’ancien président de la BNF, Bruno Racine qui a opéré l’acquisition, le philosophe Frédéric Gros qui a assuré l’établissement du texte définitif de Les Aveux de la chair, et le chercheur en philosophie Philippe Chevallier.     

Avec : 

Un documentaire de Elise Gruau, réalisé par Anna Szmuc

Liens 

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......