LE DIRECT
Discours du 4 juin 1958 du Général Charles de Gaulle à Alger. "Je vous ai compris"
Épisode 3 :

Guerre d'Algérie : la mémoire des déplacés

55 min
À retrouver dans l'émission

Comme le dit le dictionnaire Larousse, "un rapatrié ou une rapatriée est une personne ramenée dans son pays d’origine par les soins des autorités officielles". Et il cite en exemple les "Français d’Algérie installés en métropole après l’indépendance de ce pays en 1962"

Harkis aux camps de Rivesaltes en septembre 1962
Harkis aux camps de Rivesaltes en septembre 1962 Crédits : STF - AFP

Pourtant, la plupart de ces  "rapatriés" n’avaient jamais connu la métropole. Ils étaient Maltais, Allemands, Italiens, Espagnols, Français, Arabes, Berbères, Musulmans, Juifs, Chrétiens… présents depuis 150 ou 2000 ans. Mais, la France, ils ne la connaissaient pas. 

Alors le 19 mars 1962, l’exil commence. Un véritable exode. En trois ans, pas moins d’un million de personnes arrivent en métropole. Les autorités françaises n’en attendaient que 400 000, mais pas avant 1965. "Une main devant, une main derrière", ils abandonnent tout, des vies, des morts, une terre, leur terre. Puis vient l’heure de l’intégration dans une France qui les rejette. Alors on se regroupe en communautés pour cultiver mémoires et souvenirs, on mythifie, on enjolive, on déifie un passé, un paradis perdu, chacun à l’aune de sa douleur personnelle et communautaire. Combien d’associations, de collectifs, d’Unions, d’amicales chacune se sentant plus légitime que l’autre à raconter la "vraie histoire" de l’Algérie, le "vrai" porteur de mémoire ? 

Près de 60 ans après les faits, ces mémoires semblent toujours irréconciliables. Seul l’accent semble avoir disparu.

Les musulmans d'Algérie, français sans l'être

Surtout les frontons des mairies de toute l'Algérie, il était écrit Liberté, égalité, fraternité. C'étaient des départements français et le fait de naître sur un département français permet d'avoir la citoyenneté française sauf pour les Français musulmans. Ils étaient Français, mais sans les mêmes droits que les Français à part entière

Le déni des pieds noirs, jusqu'au bout

Jusqu'au dernier moment, on ne voulait pas partir, on voulait rester de façon totalement irrationnelle. Il n'y avait aucune intelligence de la situation. Heliette Paris, rapatriée d’Algérie 

L'hostilité de la population envers les rapatriés

Nous étions dans un hôtel proche de la gare Saint Charles, le lit était plein de punaises. Elle va voir la propriétaire de l'hôtel et lui a dit ce qu’il en était. Elle lui répond, si vous n'êtes pas contente, vous rentrez en Algérie.

La discrimination par l'accent 

À l'époque, on n'aimait pas les pieds noirs, on n'aimait pas l'accent arabe. C'était surtout l'accent. Le problème de l'accent qu'il fallait absolument gommer.

Avec  : 

  • Marie-France Foucher, rapatriée d’Algérie
  • Heliette Paris, rapatriée d’Algérie 
  • Benjamin Stora, historien 
  • Nicole François, rapatriée d’Algérie 
  • Messaoud Gerfy, harki rapatrié d’Algérie  
  • Mehdi Charef, écrivain, réalisateur 

Une série documentaire d'Alain Lewkowicz réalisée par Somany Na

Films

"Cher Frangin" de Gérard Mordillat , 1989

"Souvenir, souvenir" de Bastien Dubois, 2020

"La guerre sans nom" de Bertrand Tavernier et Patrick Rotman, 1992

"Avoir 20 ans dans les Aurès" de René Vautier, 1972

"La bataille d’Alger" de Gillo Pontecorvo, 1966 

"Palestro, Algérie : Histoires d'une embuscade" de Rémi Lainé, 2011

Bibliographie 

"Papa, qu’as-tu fait en Algérie ? Enquête sur un silence familial" de Raphäelle Branche, 2020

"Le refus" d’Alban Liechti, Editions Le temps des cerises, 2012

"Les voleurs de rêves, cent cinquante ans d’histoire d’une famille algérienne" de Bachir Hadjadj, 2007

"Nanterre en guerre d’Algérie", de Monique Hervo, 2012

"Algérie 1954-1962, lettre carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre" de Benjamin Stora et Tramor Quemeneur, 2010

"La Gangrène et l'Oubli : la mémoire de la guerre d'Algérie" de Benjamin Stora, 2005

"Dictionnaire biographique de militants nationalistes algériens, 1926-1954" de Benjamin Stora, 1986

"Les Clés retrouvées. Une enfance juive à Constantine", de Benjamin Stora, 2015

Bande dessinée 

"Demain, demain" de Laurent Maffre, 2012

"Carnets d’Orient" de Jacques Ferrandez

"Là-bas" de Tronchet et Sibran 

"Le chat du Rabin" de Joann Sfar 

Liens

Pieds-noirs : la valise ou le cercueil : entretien avec l’historien Guy Pervillé, à lire sur son blog.

De l'Algérie à la France. Les conditions de départ et d'accueil des rapatriés, pieds-noirs et harkis en 1962. Article d’Abderahmen Moumen, In Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°99, 2010.

Pieds-Noirs, Harkis, Rapatriés : dossier de la revue Pôle Sud, n°24, 2006.

Colloque 55 ans après l’exil de leurs parents d’Algérie, que font leurs enfants de leur héritage ? A lire sur le site du Centre de Documentation Historique sur l’Algérie (CDHA).

Les Européens d’Algérie et leur exode : dossier proposé par le site Histoire coloniale et postcoloniale.

Les pieds noirs : conférence de Jeannine Verdès-Leroux à voir sur Canal-U.tv

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......