LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Statue de Robin des bois à Nottingham, Angleterre
Épisode 2 :

Alexandre Marius Jacob, anarchiste cambrioleur

54 min
À retrouver dans l'émission

"J’ai préféré être voleur que volé. Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend" déclarait avec panache Alexandre Marius Jacob, voleur et anarchiste, qui théorisa son art au début du XXème siècle.

Alexandre Marius Jacob
Alexandre Marius Jacob

Figure incontournable de l’illégalisme, Alexandre-Marius Jacob, ce cambrioleur charismatique fut également marin, marchand en quincaillerie (ce qui lui permit de s’outiller pour mieux détrousser les bourgeois), bagnard et enfin auteur. Presque oublié aujourd’hui, l’homme marqua l’esprit de ses contemporains au point de laisser son empreinte dans la littérature, du côté d’Arsène Lupin ou de Georges Randal (héros du magistral roman Le voleur de Georges Darien). Quand le vol est pensé et sous-tendu par une idéologie… retour sur un destin hors-norme.

Le vol, c’est la restitution, la reprise de possession. Ceux qui produisent tout n’ont rien, et ceux qui ne produisent rien ont tout. A. M. Jacob

Il voulait rétablir l’inégalité entre les riches et les pauvres, un homme qui a une belle âme, même si c’est une âme de cambrioleur. J. Duc

Avec 

  • Jean-Marc Delpech, auteur de plusieurs ouvrages sur Alexandre Marius Jacob
  • Anne Steiner, maître de conférences en sociologie
  • Josette Duc, dernière compagne d’Alexandre Marius Jacob 
  • Dominique Kalifa, historien 

Un documentaire de Jérôme Sandlarz, réalisé  par Anna Szmuc

Bibliographie 

Liens

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......