LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait du Maréchal Tito
Épisode 1 :

Aux origines de la Yougoslavie

58 min

Où tout commence avec un Archiduc

L'archiduc François-Ferdinand d'Autriche et de son épouse Sophie, duchesse de Hohenberg, avant leur assassinat par Gavrilo Princip déclenchant la Grande Guerre.
L'archiduc François-Ferdinand d'Autriche et de son épouse Sophie, duchesse de Hohenberg, avant leur assassinat par Gavrilo Princip déclenchant la Grande Guerre. Crédits : Universal History Archive - Getty

Pour comprendre l’histoire de la guerre, il nous a fallu revenir aux origines de la Yougoslavie,  à ce désir d’émancipation né dans ces Balkans alors partagés entre l’empire austro-hongrois et l’empire ottoman. Traverser le XXe siècle et ses deux guerres mondiales, depuis l’assassinat de l’archiduc à Sarajevo, le Royaume de Yougoslavie, le règne de Tito, jusqu’au réveil des nationalismes et l’arrivée au pouvoir de Milosevic.

Le politologue Jacques Rupnik, revient sur les origines du projet Yougoslave qu’il explique “ être une tentative à la fin de la Première Guerre mondiale de réunir les Slaves du Sud dans un même État qui rassemblerait des nations qui étaient certaines dans l'Empire ottoman, d'autres dans l'Empire des Habsbourg “.

C’est l’époque de la fin des empires où l’on voit l’arrivée de nouveaux États se bâtir sur le principe national. C’est sur ce point que pour Jacque Rupnik se trouve toute la problématique du projet : “ La Yougoslavie, au moment où l’on construit ces États dits nationaux, construit un État multinational et donc c'est là toute l'ambiguïté. Est-ce que l'on peut, à partir de cette situation, construire une nation yougoslave composée de nations diverses ? “

De ce projet, reste un certain regret comme l’évoque Vassili Silovic, réalisateur né Yougoslave : “ De dire ex-Yougoslavie, c’est une sorte de mélancolie qui est permanente. Se dire qu’un pays peut disparaître, comme s'il n'avait jamais existé, ça continue de m'étonner. Comment un pays peut disparaître comme ça, du jour au lendemain ? Comme un fantôme ne plus être là et en même temps, comme un fantôme, garder une sorte de présence qu'on recherche plus ou moins sans être nostalgique, mais dont essaye encore de retrouver quelques traces.

Un documentaire de Kristel le Pollotec, réalisé par Somany  Na.

Avec :

Vassili Silovic, réalisateur,

Adna Muslija, artiste,

Jovo Bakic, sociologue,

Xavier Bougarel, historien,

Jacques Rupnik, politologue,

Milena Šešić, ancienne présidente de l’Université des Arts de Belgrade,

Jean-Arnault Derens,  historien et journaliste,

Milica Cubrilo, ancienne ministre et journaliste,

Boba Lizdek, journaliste et interprète pour les journalistes étrangers durant le siège de Sarajevo,

Vladimir Perisic, réalisateur.

Liens

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......