LE DIRECT
L'actrice italienne Monica Vitti arrive à l'hôtel Carlton lors du 19e Festival de Cannes à Cannes, le 7 mai 1966.
Épisode 3 :

Dans le désir de l'autre

55 min
À retrouver dans l'émission

Un rôle laisse des traces en vous. On vous choisit pour votre gueule, pour votre corps si jeune, pour la fêlure qu’on devine. Parce que vous avez la grâce. A ce moment-là, et pour toujours. Affaire de désir, état paradoxal : être acteur, c’est aussi inexplicable que vivre.

A.Feng/Y.Hey F.Negret P.Cervo M.Lescot K.Moran J.C.Bouvet A.E.Sorlin E.Bourgine J.P.Kalfon P.Caubère
A.Feng/Y.Hey F.Negret P.Cervo M.Lescot K.Moran J.C.Bouvet A.E.Sorlin E.Bourgine J.P.Kalfon P.Caubère

Les acteurs. On les choisit parce qu’ils ont des airs de voyous, un air de femme fatale, une petite gueule d’amour. Ce métier s’apparente à la prostitution, il fait naître les fantasmes chez le réalisateur, chez le metteur en scène et chez le spectateur. Ce métier échappe en réalité aux acteurs, qui sont facilement catalogués. 

Jean-Pierre Kalfon était abonné aux personnages troubles, Elizabeth Bourgine fut longtemps associée à la femme nue de l’affiche du film Cours Privé. Jean-Christophe Bouvet, on le reconnaît dans la rue grâce au film Taxi de Luc Besson. Mais on ne connaît pas toujours son nom. 

Plateau de cinéma ou plateau de théâtre, c’est pas ça le problème. Le problème c’est de jouer. Je n’avais pas de culture donc c’était difficile pour moi. Les pièces je n’arrivais pas à les lire. Ça me fatiguait au bout de quatre pages. Jean-Pierre Kalfon

Grâce ou à cause de Taxi, ma notoriété est internationale et immense. Je fais partie de ces acteurs dont on connait la gueule mais on ne connait pas le nom. J-C. Bouvet

Ils jouent, oui, ils jouent. Jouer, c’est du désir. Le cinéma, c’est érotique. Mais il y a aussi beaucoup de malentendus, de peur, de solitude.

Ceux qui jouent bien, c’est ceux qui n’ont pas peur, pas peur du vide. Ils peuvent jouer comme dans leur chambre d’enfant. C’est savoir que dans tout cet espace-là, y’a tellement de choses qui peuvent advenir !  A.-E. Sorlin

Emmené par Philippe Caubère, ce troisième temps de notre série documentaire est comme une méditation philosophique sur l’être de l’acteur, cette condition du comédien qui ressemble tellement à la vie, à la condition humaine.

Un bon comédien, c'est quand ça se voit pas ... Un mauvais, on voit qu'il joue. Ph. Caubère

J'ai fait ça pour la gloire. La célébrité, c'est passer à la télé. La gloire, c'est que les gens qui vous ont vu travailler ne vous oublient jamais. Ph. Caubère

Plus ça va, plus j’ai de plaisir à être filmé et j’adore être filmé parce que y’a quelqu’un derrière la caméra. Ce que je recherche chez le réalisateur, c’est de l’attention. Quelqu’un qui regarde, c’est quelqu’un qui est attentif et c’est du désir d’être attentif. C’est même de l’amour ! P. Cervo

Avec les comédien·ne·s

  • Philippe Caubère
  • Jean-Pierre Kalfon
  • Elizabeth Bourgine
  • Kate Moran
  • Jean-Christophe Bouvet
  • Anne-Elodie Sorlin
  • Pascal Cervo 
  • François Négret
  • Yuming Hey
  • Micha Lescot

Un documentaire de Julien Thèves, réalisé par Angélique Tibau

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......