LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Migrants tentant la traversée de la Manche au large de Sangatte - Août 2020
Épisode 1 :

Des bénévoles dans les airs face à l'agence européenne de garde-frontières et garde-côtes, Frontex

59 min
À retrouver dans l'émission

Depuis 2018, l'ONG Pilotes Volontaires survole le large des côtes libyennes pour localiser les bateaux de fortune en détresse qu'empruntent les migrants pour tenter de rejoindre l'Europe.

Bateau transportant des migrants - septembre 2018
Bateau transportant des migrants - septembre 2018 Crédits : ARCOS MORENO / AFP - AFP

José Benavente fait ce triste constat : «les agences européennes comme Frontex espéraient que mettre un terme à l'opération "Mare Nostrum" rendraient les traversées plus difficiles et opéreraient un effet de dissuasion pour les migrants qui tentent de traverser la mer». Or depuis leur petit avion d'observation, le Colibri 2, ils aident les bateaux qui sont évidemment toujours présents dans la zone à opérer des sauvetages plus rapidement.   

D'autres avions, ceux de Frontex notamment, transitent aussi par là pour permettre aux gardes côtes libyens d'opérer toujours plus d'interceptions synonymes d'un retour en enfer pour les migrants qui tentent justement de fuir coûte que coûte ce pays en proie à la guerre civile. Comme le regrette Charles Heller «les migrants fuient la Libye, où ils sont réduits à l'esclavage, aux travaux forcés, à la torture. Les migrants sont devenus un objet qui circule de main en main, que ce soit les milices ou les centres de détention de l'Etat. Aucune opération de secours en mer dans la zone libyenne ne peut effectivement être terminée de manière adéquate et respectueuse du droit international, dès lors que les passagers sont ramenés dans un pays où leur vie est en danger».

Surveillance et interception d'un côté, contre surveillance et sauvetage de l'autre, ce documentaire retrace l'histoire récente de ce qui se trame dans les airs et en mer depuis l'arrêt en 2014 de l'opération "Mare Nostrum" initiée par la marine italienne et qui avait permis de sauver des dizaines de milliers de vies car comme le rappelle Charles Heller : «l'Union européenne a sciemment créé ce vide de secours d'abord, et ce système de refoulement indirect ensuite. Et les avions de surveillance européens sont au cœur de ce dispositif» et José Benavente ajoute «lorsqu'on survole la Méditerranée, on n'est pas au-dessus d'un cimetière. On est littéralement au-dessus d'une fosse commune». 

Avec :

Une série documentaire de Raphaël Krafft, réalisée par Guillaume Baldy 

Le bateau de sauvetage Open arms vu depuis le Colibri 2 de l'ONG Pilotes volontaires
Le bateau de sauvetage Open arms vu depuis le Colibri 2 de l'ONG Pilotes volontaires Crédits : Raphaël Krafft - Radio France

Liens

Humanitarian Pilots Initiative : ONG suisse fondée en 2015, notamment pour venir en aide aux bateaux de migrants en Méditerranée.

Regards sur la Méditerranée centrale, juin 2021. Informations en ligne sur le site de SOS-Méditerranée, juin 2021.

Frontex : la porte grande ouverte aux lobbies (dont celui de l’aérien). Article publié dans Alternatives économiques, mars 2021.

Once migrants on Mediterranean were saved by naval patrols. Now they have to watch as drones fly over : article de The Guardian, août 2019.

Border surveillance, drones and militarisation of the Mediterranean : article d’Antonio Mazzeo, publié sur le site de l’association Statewatch.org en mai 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......