LE DIRECT
Oh le beau virus !
Épisode 4 :

Rougeole : la vaccination en question

54 min
À retrouver dans l'émission

Vacciner est-ce un devoir citoyen ?

Vaccination d'un bébé
Vaccination d'un bébé Crédits : VOISIN / PHANIE - AFP

100 00 enfants meurent de la rougeole chaque année, principalement en Afrique et en Asie. On a reparlé de cette maladie d'apparence bénigne quand un nourrisson en est mort à Berlin l'an passé. Ses parents ne suivaient pas les préconisations du monde médical en ce qui concerne la vaccination. Ils font partie comme d'autres en France -championne du monde du scepticisme – de ceux qui revendiquent au sujet des vaccins, la liberté personnelle plutôt que la responsabilité collective. 

Nourris d'informations non vérifiées qui circulent sur les réseaux sociaux, les anti-vaccins reprennent aussi à leur compte la thèse de certains médecins qui parlent des effets indésirables pour une minorité d'usagers en raison de l'adjuvant aluminium. Vacciner est-ce un devoir citoyen ? La communication gouvernementale qui préconise trois vaccins obligatoires (DTPolio) et classent les autres – dont celui de la rougeole – dans la liste des vaccins recommandés est-elle comprise par le grand public ? Pourquoi le corps médical est-il lui-même réticent à se vacciner contre la grippe en pleine épidémie ? Examen des forces en présence.

Une série documentaire de Michel Pomarède, réalisé par François Teste

Avec Anne-Marie Moulin, historienne, auteur de «L'aventure de la vaccination» (éd. Fayard) ; Soizic Courcier, directrice médicale au sein de GSK-France ; Céline Thomas, mère de famille ; Emmanuel Grimprel, responsable du service de pédiatrie à l'hôpital Saint-Antoine et membre du Comité Technique de la Vaccination ; Romain Gherardi, directeur de l'Unité INSERM U955 E10 de l'Université Paris-Est et auteur de «Toxic Story» (éd. Actes Sud) et Jacques Bessin, président de l'association de l' Union Nationale des Associations Citoyennes de Santé (UNACS).

Le Virus rougeoleux est un virus qui a un pouvoir de contamination et de transmission extrêmement élevé. Pour arrêter la transmission, nous devons obtenir un taux de couverture vaccinale de plus de 95% et nous ne les avons pas.(Emmanuel Grimpel)

Aujourd'hui en France, nous n'avons pas les conditions pour garantir qu'il n'y aura pas de nouvelle épidémie de rougeole.(Emmanuel Grimpel)

La France est un des pays dans le monde dans lequel la réticence vis à vis des vaccinations est la plus importante.(Emmanuel Grimpel)

Avant qu'Obama se fasse vacciner à la télévision contre la grippe, les rois, les présidents ont toujours été fortement impliqués dans le développement de la vaccination pour leur population. (Anne-Marie Moulin)

La fabrication d'un vaccin prend entre 6 et 24 mois, précédé par au moins 15 ans de recherche. (Soizic Courcier)

Il faut tenir le double discours même si c'est difficile. Il faut assurer la couverture vaccinale pour protéger la population et dans le même temps il faut s'assurer qu'il y a des travaux rigoureux et sincères pour mesurer le problème de la sécurité des adjuvants. (Romain Gheradi)

Il y a une loi qui dit, depuis 2002, que chaque citoyen français a le droit d'accepter ou de refuser un acte médical quel qu’il soit. La vaccination est reconnue du point de vue du droit comme un acte médical. J'ai donc le droit de l'accepter ou de le refuser.(Jacques Bessin)

La vaccination c'est une vraie responsabilité collective et on se protège les uns les autres. (Emmanuel Grimpel)

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......