LE DIRECT
Bank Vault
Épisode 1 :

Banque toxique

55 min
À retrouver dans l'émission

Quand la banque nuit gravement à la société.

Maison saisie par une banque à Antioch, en Californie (2009)
Maison saisie par une banque à Antioch, en Californie (2009) Crédits : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - AFP

10 ans après la chute de Lehman Brothers et la crise mondiale qui s’ensuivit, les banques n’ont changé qu’à la marge. Petit inventaire non exhaustif des activités toxiques, loin de du financement de l’économie réelle. En 2012, la Commission européenne entame un premier bilan du coût du sauvetage des banques suite à la crise de 2008. 4 500 milliards d’euros de fonds publics ont été mis à disposition des banques dans toute l’Union et dès 2009, les établissements français avaient renoué avec le profit en affichant 11 milliards d’euros de bénéfice.

« Notre ville a contracté un emprunt toxique et cela peut encore nous coûter plusieurs millions d’euros », raconte Sébastien Meurand, maire de Saint-Leu la Forêt. Comme dans près de 1 500 collectivités publiques, le piège des emprunts toxiques s’est durablement refermé sur la petite ville du Val-d’Oise.

Les cinq plus grandes banques françaises ont déclaré 5,5 milliards d’euros de bénéfice dans les paradis fiscaux en 2015. Pour les vingt premières banques européennes, un euro sur quatre échappe à l’impôt.

Pour beaucoup de collectivités c'étaient un tabou, c'est un peu une maladie honteuse d'avoir signé un emprunt toxique. Sébastien Meurand

Une partie croissante de l'activité des banques est tournée vers les marchés et notamment vers la spéculation et de moins en moins vers le financement de la sphère réelle de l'économie c'est-à-dire les logements des ménages et l'investissement des PME. Dominique Plihon

Une des explications des difficultés économiques est lié au fait que les banques ne jouent plus leur rôle, leur rôle principal qui est celui de financer l'économie. Dominique Plihon

La crise bancaire s'est traduit in fine par une crise économique et social majeure dont les banques sont en grande partie responsable. Dominique Plihon

Je découvre que attaquer une banque en France, eh bien ! ça ne se fait pas ! Moi je prends le pari. Je suis la première commune , après le 93, à obtenir une victoire devant le tribunal de Nanterre au bout de quatre années. Sébastien Meurand

  • Sébastien Meurand, maire LR de Saint-Leu la Foret
  • Dominique Plihon, économiste
  • Jezabel Couppey-Soubeyran, économiste
  • Patrick Saurin, ancien conseiller clientèle chargé des collectivités
  • Benoît Lallemand, secrétaire générale de Finance Watch et ancien banquier.

Une série documentaire de Rémi Douat, réalisée par Assia Khalid

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......