LE DIRECT
Lithographie de W.Alexis "Je veux être libre!"
Épisode 3 :

La Commune, une photo de famille

55 min
À retrouver dans l'émission

Portraits des communardes et des communards qui ont animé la Commune de Paris à travers leurs procès et la légende noire que leurs vainqueurs ont tissée après « la Semaine sanglante ».

Caricature de « pétroleuse » d’après une carte postale versaillaise de 1871
Caricature de « pétroleuse » d’après une carte postale versaillaise de 1871

Qui sont les Communardes et les Communards qui ont signé de leur sang cette dernière révolution française ? Ils sont nombreux à retrouver l’anonymat après la semaine sanglante, dans la foule des faubourgs parisiens loin de Belleville, de Montmartre et de la Butte aux Cailles, en exil en Belgique ou en Angleterre. Ils sont aussi nombreux ceux qui en sont morts. 

Il y a peu de héros ou d’héroïnes dans le récit de la Commune à l’exception de Louise Michel, devenue la figure sensationnelle d’une insurrection qui vouait un culte à l’action collective.   

Les insurgés de la Commune de Paris sont encore victimes de la légende noire tracée par les vainqueurs : le garde national hirsute et débraillé, porté sur la bouteille et assoiffé de sang, la pétroleuse, cette mégère imaginaire qui aurait abîmée la carte postale touristique de Paris. Si la légitimité politique et historique leur est refusée, la presse étrangère leur octroie immédiatement un talent fou pour créer ces paysages de destructions, ceux du fantasme de la chute de la civilisation que le romantisme chéri tant à l’époque. 

La Commune c’est l’histoire d’une défaite, dont les vaincus n’ont même pas eu la liberté de choisir le nom qu’on leur donnait.   

Le fantasme de la pétroleuse 

On présente les femmes comme des pétroleuses, des femmes qui allaient brûler Paris à la fin avec des bidons remplis de pétrole. C'est une image fantasmatique qui n'a pas existé, mais qui était représentée. Raphaël Meyssan

Légende noire

La Commune a été associée d'abord aux étrangers par les Versaillais qui voulaient dénoncer une Commune cosmopolite. Dans le langage versaillais, la Commune, c'est un ramassis d'ivrognes, de débauchés, de criminels et d'étrangers qui sèment le désordre dans la ville. Quentin Deluermoz

Avec 

Un documentaire de Anaïs Kien, réalisée par Somany Na

Liens

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner le film La Commune de Peter Watkins (208 minutes, 2000) jusqu'au 29/03/21

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......