LE DIRECT
Diamant brut dans le bureau d'un diamantaire de Surat
Épisode 3 :

Inde, Bombay : le grand jeu des Shah et des Metha

55 min
À retrouver dans l'émission

Un grand voyage dans la petite famille du diamant. Inde, Surat, le plus grand centre de taille de diamants au monde ou la démocratisation du diamant.

Diamant brut dans le bureau d'un diamantaire de Surat
Diamant brut dans le bureau d'un diamantaire de Surat Crédits : SAM PANTHAKY / AFP - AFP

(1ère diffusion sur France Culture-Sur les Docks en 2009)

Une série de Benjamin Bibas, Emmanuel Chicon et Jean-Philippe Navarre

Le diamant est-il vraiment éternel ? Soixante ans après le fameux slogan inventé par la De Beers, un état des lieux du microcosme du diamant, qui emploie 1.500.000 personnes dans le monde pour un chiffre d’affaires annuel de 66 milliards de dollars, semble nécessaire : fin d’un monopole axé sur le commerce Nord-Sud issu du colonialisme, émergence de nouveaux acteurs parmi lesquels une grande puissance asiatique affirme sa centralité, mise en place d’un processus de régulation internationale, massification des ventes d’un produit autrefois considéré comme luxueux, circulation planétaire de la monnaie à travers des paradis fiscaux et des réseaux discrets…

Episode 3 : Le grand jeu des Shah et des Metha : Bombay (Inde)

Dans la famille Shah, je voudrais le fils… Sans doute nulle part autant qu’en Inde, où il a été découvert dans la région de Golkonde (Andhra Pradesh) au XVe siècle, le diamant est une affaire (lucrative) qui se gère en famille. Deux grandes familles, principalement : les Shah et les Mehta. Pendant qu’à Anvers, les entreprises familiales s’approvisionnaient en brut auprès de la firme patriarcale De Beers ou captaient les pierres en provenance de l’ex-empire colonial, les Indiens, ex-colonisés eux-mêmes, ont tout de suite pensé « global » en se taillant une place au soleil avec les chutes de diamants polis dont personne ne voulait en Occident. Partis à la conquête du vaisseau amiral anversois, ils ont fini par en prendre la barre et ont envoyé neveux, cousins… aux quatre coins de la planète.

N’en déplaise d’ailleurs au plus fameux dramaturge de l’ex-colonisateur anglais, les Montagut/Shah et les Capulet/Mehta se marient parfois entre eux et se sont entendus comme larrons en foire pour écrire, en à peine cinquante ans, la plus bollywoodienne des sagas industrielles. Résultat : en 2009, l’Inde taille 90 % des diamants du monde en volume (50% en valeur), et dans le club très sélect des 82 clients de la De Beers, 30 désormais sont Indiens. Il faut dire que Lakshmi, déesse de la prospérité dans le panthéon hindouiste, ne joue pas aux dés : les Shah et les Mehta partagent une même religion (le jaïnisme), ont grandi pour la plupart dans une même ville (Palanpour) et surtout, ont le même ethos du business. Manquait juste l’occasion, qui se présenta au tournant des années 1960. Il était une fois dans une petite ville du Gujarat…

"Les indiens ont rendu la bijouterie diamantés à portée de presque toutes les bourses dans le monde"

"60€ Une bague avec un diamant !"

"Surat, capitale mondiale de la taille du diamant"

Avec Anoop Mehta, directeur de Mohit Diamonds et président de la Bharat Diamond Bourse ; Russel Mehta, fils du fondateur de la plus grande firme indienne du diamant Rosy Blue dont il dirige les activités indiennes ; Vasant Mehta, président du Gem &Jewellery Export Council, organisation fédérant les diamantaires indiens et mandatée pour veiller à l’application du Processus de Kimberley dans le pays ; Chetan Shah, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud Gujarat ; Prarag Shah, co-directeur et co-fondateur de la firme diamantaire Gegandelah International Limited ; Biru Jirawala, président du syndicat des tailleurs de Surat ; Annie Dunnebacke, observatrice du Processus de Kimberley pour l’ONG britannique Global Witness ; Dorothée Gizenga, directrice de l’ONG Diamond Development Initiative ; Rahul Kullar, secrétaire spécial au département commerce du Ministère du commerce et de l’industrie indien.

Remerciements tout particuliers à Dilip Mehta et à Suketu Mehta.

Pour prolonger Bonus web : Episode 5 : Paris, Place Vendôme : tournez manège !

Chroniques

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......