LE DIRECT
Portrait d'Arthur Rimbaud (1854-1891)
Épisode 3 :

Paul Boens à la chasse au trésor de Rimbaud

54 min
À retrouver dans l'émission

Paul Boens, cet ancien moniteur d'auto-école de Charleville-Mézières, se disait l'exécuteur testamentaire d'Arthur Rimbaud, lequel aurait caché à son intention un trésor composé de manuscrits et de photographies inédits, mais aussi de quelques kilos d'or...

Arthur Rimbaud par Henri Fantin-Latour, Musée d'Orsay, Paris
Arthur Rimbaud par Henri Fantin-Latour, Musée d'Orsay, Paris Crédits : DEA / G.DAGLI ORTI - Getty

Dans les années 80, l'écrivain ardennais Franz Bartelt hébergea et suivit pas-à-pas les illuminations d'un drôle de rimbaldien : Paul Boens. Cet ancien moniteur d'auto-école de Charleville-Mézières se disait l'exécuteur testamentaire d'Arthur Rimbaud, lequel avait caché à son intention un trésor composé de manuscrits et de photographies inédits, mis aussi de quelques kilos d'or.

C'est un mur qui était tout couvert de vigne vierge, et quand Boens est arrivé ici, tout s'est décroché magiquement et la vigne est tombée devant lui. Et c'est là qu'il a compris qu'il avait été désigné par Rimbaud pour trouver le trésor. 

Paul Boens loua donc la maison des Rimbaud à Roche (celle que Patti Smith achètera en 2017), afin d'arpenter librement les lieux puis réaliser maintes trouées dans la terre du poète - tout en dédommageant les paysans du coin : 

Franz Bartelt devant la maison de la famille Rimbaud à Roche, aujourd’hui propriété de la chanteuse Patti Smith
Franz Bartelt devant la maison de la famille Rimbaud à Roche, aujourd’hui propriété de la chanteuse Patti Smith Crédits : Stéphane Bonnefoi - Radio France

A imaginer Boens et sa clique de volontaires, on se demande si, à la manière d'un artiste brut, le véritable trésor ne se trouve pas dans la geste du piocheur.

Quand on s'invente une histoire, on n'est pas dupe nous-mêmes de l'histoire qu'on raconte, mais on aime bien que tout le monde la croit, qu'elle soit au moins crédible, pas forcément vraie mais qu'on nous fasse la grâce de nous croire. Et quand on ne nous fait pas la grâce de nous croire, on se fâche 

Franz Bartelt tira de cette épopée un scénario (L'or d'Arthur), à l'accent pataphysique, "où l'or, écrit-il, donne une valeur quantifiable à la poésie". 

Paul Boens (à droite) expliquant où se trouve le trésor de Rimbaud
Paul Boens (à droite) expliquant où se trouve le trésor de Rimbaud Crédits : Franz Bartelt
L'homme blessé de Gustave Courbet, une scène proche du poème de Rimbaud, le dormeur du Val
L'homme blessé de Gustave Courbet, une scène proche du poème de Rimbaud, le dormeur du Val

Avec :  

  • Avec Franz Bartelt, écrivain, auteur du texte inédit L’or d’Arthur
  • François Squevin, ami de Franz Bartelt, membre des Conscrits du bon vouloir
  • Bernard Colin, gardien de la tombe de Rimbaud au cimetière de Charleville-Mézières
  • La voix de Paul Boens

Merci à Jean Druart, aux cafés le Dernier sou à Charleville Mézières et Chez Mickey à Nouzonville

Prise de son : Yann Fressy ; Archives INA : Marie Chauveau ; Mixage : Bernard Lagnel

Une série documentaire de Stéphane Bonnefoi, réalisée par Anne Perez

Bibliographie 

Liens 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 16/03/20 le film  "Love he said" de Inès Sedan (6 min, 2018) 

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......