LE DIRECT
Les étudiants travaillent sur un projet de laïcité le 9 décembre 2015 à Paris, alors que la France célèbre le 110e anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État.
Épisode 4 :

Vivre sa foi à l'hôpital

56 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec des usagers, des soignants et des aumôniers de cultes différents dans l'hôpital public

Prier à l'hôpital
Prier à l'hôpital Crédits : MANOOCHER DEGHATI / AFP - AFP

Ce que j’essaye de transmettre à mon équipe, c’est qu’on se prend pas pour Dieu, on ne se prend pas pour le médecin... Les gens ont surtout besoin d’écoute. M. Journo

Au centre hospitalier de Meulan-Les Mureaux et à l’hôpital Cochin (Paris), nous sommes allés à la rencontre d’usagers, de soignants et d’aumôniers de cultes différents. Ils nous ont expliqué pourquoi, selon eux, les aumôneries d’hôpitaux publics jouent un rôle essentiel pour les patients et pour la collectivité.  

Je ne peux pas mettre en avant la fois pour soigner et je ne peux pas négliger d’autres religions que la mienne. C’est pour ça que je me mets sous le couvert de Dieu, qui est le même Dieu pour les quatre aumôneries. La neutralité ça ne veut pas dire qu’il faut faire abstraction de ce  dont les gens ont besoin. Cécile

Toutes les traditions religieuses sont présentes dans les établissements hospitaliers du service public. La loi française est claire : l’hôpital étant un milieu clos, la présence des aumôniers rétribués y est obligatoire, afin de garantir la liberté de culte pour toutes les personnes hospitalisées. La présence des aumôniers en milieu hospitalier doit être discrète et non prosélyte. A l’hôpital Cochin et à celui de Meulan-Les Mureaux, nous avons recueilli les témoignages croisés de patients et d’aumôniers musulmans, juifs et chrétiens. A notre micro, ils ont évoqué le sens de leur présence. Ils se sont exprimé sur ce ce qui les différencie les uns des autres et aussi sur ce qui les relie dans leurs missions.

À l’hôpital, la foi doit être préservée, la religion ne peut pas primer sur le fonctionnement hospitalier. F. Mazurier

Avec

  • Des patients  
  • L’équipe des aumôniers de l’hôpital Cochin :  Khadidja , aumônier musulman ; Rabbin Jonathan Krief, Pasteur ; Didier Astorga ; Père Franck Derville ; Rabbin Mickaël Journo, aumônier général israélite
  • Cécile, Infirmière
  • Frédéric Mazurier, directeur du centre hospitalier de Meulan-Les Mureaux, des soignants et l’équipe des aumôniers : Mokhtar Derghal, Père Beaudoin et Fabiola 

Remerciements à Sylvie Vienne, assistante de direction et chargée de communication au CHIMM (Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan - Les Mureaux). 

Un documentaire de Catherine Escrive, réalisé par Rafik Zénine 

Liens et bibliographie

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......