LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vous regardez une œuvre du peintre allemand Otto Dix (1891-1969) « der Krieg » ou « La Guerre », célèbre triptyque réalisé entre 1929 et 1932, conservé à Dresde, en Allemagne. Wikipédia
Épisode 2 :

Pendant la guerre, l’avant-garde continue

55 min
À retrouver dans l'émission

Et pendant ce temps, peintres, poètes, collectionneurs, galeristes, comédiens, danseurs, tout le monde crée...

Porte de La Ruche, passage Dantzig, dans le quinzième arrondissement de Paris
Porte de La Ruche, passage Dantzig, dans le quinzième arrondissement de Paris Crédits : Perrine Kervran - Radio France

Une série de Perrine Kervran, réalisée par Gislaine David

Malgré la guerre, Paris et les autres capitales continuent à vivre : les peintres peignent, les poètes publient, les collectionneurs achètent, les galeries exposent, et les théâtres se remplissent. Les débats entre les cubistes qui prônent un cubisme français et les autres se durcissent, et les artistes font des allers retours entre le front et l’arrière. Et pendant ce temps-là les avant-gardes continuent, elles innovent et elles collaborent pour réinventer, entre autres, le ballet avec Diaghilev… Et en 1917, au mois de mai, sur la scène du Châtelet se joue Parade avec Picasso, Satie, Cocteau et Massine aux commandes, un court spectacle moqueur et grinçant qui va marquer son époque et faire passer l’avant-garde dans le grand public…

Avec Mathias Auclair, Annette Becker, Béatrice Joyeux-Prunel, Alexandre Kostka, Claire Maingon et Emilia Philipot

Costume de l’acrobate pour le ballet "Parade" ‘Bibliothèque de l’Opéra de Paris) conçu et peint par Picasso 1917
Costume de l’acrobate pour le ballet "Parade" ‘Bibliothèque de l’Opéra de Paris) conçu et peint par Picasso 1917 Crédits : Perrine Kervran - Radio France

Apollinaire, d'un point de vue politique, est un nationaliste. Il portait, pendant très longtemps, une bande au front, qu'il aurait pu enlever après la trépanation, pour bien faire remarquer qu'il n'était pas un embusqué mais un blessé de guerre, un héros quelque part.

Pour Apollinaire la poésie d'avant-garde c'est très sérieux et la guerre c'est très sérieux, aussi on peut faire les deux à la fois.

«Parade» a été perçue, dans un certain milieu, comme une insulte au sacrifice des jeunes.

Picasso et Apollinaire inventent quelque chose chaque seconde. L'un en littérature et l'autre en arts plastique. C'est ça qui les lie.

Bibliographie et liens

En partenariat

Cette semaine, LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner pendant deux semaines le documentaire de Marion Poussier "Quinze ans"

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......