LE DIRECT
Catcheur (Indiana, USA)

Le catch : attrape-moi comme tu peux !

54 min
À retrouver dans l'émission

Longtemps méprisé pour son public populaire et accusé de n'être qu'un spectacle truqué, le catch est devenu un sport reconnu dans le monde entier

Catcheur (Indiana, USA)
Catcheur (Indiana, USA) Crédits : SOPA Images - Getty

Première diffusion  : le 6 novembre 2009 dans l'émission "Sur les docks"

Pourquoi Gavroche ? Parce que je suis un petit peu revanchard. Quand je vois un gros catcheur, il faut que j'y aille. Pour moi, un ring, c'est une barricade. Il faut y aller, il faut foncer. On part à l'assaut, on y va, on cogne. Et j'ai toujours vécu à Paris. J'adore ma ville, donc je suis le représentant de Paris au niveau du catch. Jimmy Gavroche

L’histoire des origines du catch reste à écrire. Certains situent la genèse du catch au Japon, d’autres au Mexique, ou encore à Béthune dans le Nord. Une chose est sûre : c’est une vieille tradition de spectacles forains, qui au XIXème siècle se pratique dans les cirques. De Bordeaux à Saint-Pétersbourg, de Lyon à Berlin en passant par Vienne et Varsovie, Tokyo, Mexico et New York, les troupes de lutteurs déplacent les foules. La sortie du film de Darren Anorofsky, "The Wrestler", en 2008, vient redorer le blason de cette discipline, longtemps méprisée à cause de son public populaire et considérée comme un "art" très mineur par les adeptes des sports dits nobles comme la boxe. Avec la mise en place de la World Wrestling Federation aux Etats-Unis, et l’apparition de stars internationalement connues comme Hulk Hogan, le catch est à présent un phénomène mondial. En scénarisant la pratique, certains combats sont devenus mémorables. McMahon le visionnaire a su le faire évoluer dans les années 80 et en faire l’étendard de la génération MTV. Désormais, la WWF (World Wrestling Federation) est une véritable industrie avec des scores d’audience inégalés.

Champ libre : Le catch : attrape-moi comme tu peux !
Champ libre : Le catch : attrape-moi comme tu peux ! Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

Dans le temps, c'était un catch-comédie, à l'époque de Roger Delaporte (1928-2009) par exemple. On était souvent au milieu du ring. On ne savait pas donner et prendre les coups et on tapait n'importe comment pour pas faire mal. Les gens s'imaginent encore que c'est comme ça à l'heure actuelle. Le petit duc

En France, avec Canal dans les années 80 et les chaînes du câble et de la TNT aujourd’hui, le catch retrouve un nouveau souffle après des années de vache maigre provoquées par une mauvaise réputation et l’absence de renouvellement des générations de catcheurs. Le genre possède sa presse spécialisée, ses forums et ses sites Internet et remplit les plus grands stades et les plus grandes salles de France. Le public toujours plus nombreux est de plus en plus jeune. Mais en France, on aime l’exception ! On fait du spectacle et du spectaculaire, certes, mais pas trop. En France les catcheurs se définissent plus comme des sportifs de haut niveau que comme des comédiens dotés de caractéristiques physiques hors normes. Avec l’association WS, Wrestling Star, on renoue avec un catch populaire et provincial à l’image des cirques ambulants d’antan. Galas après galas, fêtes d’anniversaire après fêtes d’anniversaires "les gladiateurs" font leurs tours de piste dans les régions, les villes et jusqu’aux villages les plus reculés de France comme à Méru dans l’Oise ou à Fontaine au Pire dans le Nord. 

J'ai mis une couleur sombre. Et en général, les gentils, comme on dit dans le jargon, sont habillés de couleurs claires. Donc c'est vraiment pour casser un peu cette image qu'on peut avoir des détenus. Je suis assez agressive sur un ring. Divine Isabella

Décorum, musique, effets de pyrotechnie, jeux de lumière : le catch n’est-il finalement rien d’autre que du théâtre ? Roland Barthes y a vu davantage : "Les combattants affichent leur état d’âme. Toutes leurs expressions sont choisies pour représenter au public populaire une lecture immédiate et comme exhaustive de leurs mobiles" Chaque "levée de rideau" a un enjeu. Celui de devenir champion, mais d’un petit monde, d’une petite famille du catch WS qui regroupe 450 lutteurs en Europe. Un univers clos qui ne se frotte et ne se re-frotte qu’à lui-même.

Avec : 

  • Divine Isabella
  • Jimmy Gavroche
  • Flesh Gordon
  • Le Petit Duc
  • Jacky Lemaire, membre du comité d'expansion de Fontaine-au-pire

Un documentaire d'Alain Lewkowicz,réalisé par Rafik Zénine

Liens

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......