LE DIRECT
Drapeau d'Israël
Drapeau d'Israël Crédits : wikkicommons
Drapeau d'Israël
Drapeau d'Israël
Drapeau d'Israël Crédits : wikkicommons

2018, les 70 ans d’Israël : les bougies du désenchantement

4 ÉPISODES (4 DISPONIBLES)
Uns série documentaire d'Alain Lewkowicz, réalisée par Assia Khalid Le 14 mai 2018, Israël célébrait son 70ème anniversaire. 70 ans que ce petit pays du Proche-Orient focalise tous les regards et les attentions tant le symbole et les enjeux qu’il incarne sont importants.  « Sujet » particulièrement clivant, en parler sereinement est...
À retrouver dans l'émission
LSD, La série documentaire par Perrine Kervran
Tous les Épisodes
54 min
LE 27/04/2020

Symbole du sionisme socialiste et du collectivisme égalitaire, le kibboutz, fondé il y a plus d’un siècle par les pionniers juifs venus s’installer en...

54 min
LE 28/04/2020

Présent dans l’inconscient collectif et la conscience nationale le traumatisme suinte. Il est le lot de tous, le fardeau qu’on se transmet de génération...

55 min
LE 29/04/2020

Consubstantielle à la création de l’Etat d’Israël, la difficile question palestinienne est même devenue une énigme irréductible. Pris en étaux entre la...

54 min
LE 30/04/2020

Le Sabra, le juif né en terre d’Israël, l’israélien, était au programme de Ben Gourion, le nouveau roi David pour les religieux, le père de la Nation pour...

À propos de la série

Uns série documentaire d'Alain Lewkowicz, réalisée par Assia Khalid

Le 14 mai 2018, Israël célébrait son 70ème anniversaire. 70 ans que ce petit pays du Proche-Orient focalise tous les regards et les attentions tant le symbole et les enjeux qu’il incarne sont importants. 

« Sujet » particulièrement clivant, en parler sereinement est presque toujours une gageure. Tantôt ami ou au banc des nations, on ne lui autorise aucune faute ni signe de mauvaise conduite.

Né d’une guerre d’indépendance, Israël est désormais un vieux soldat contraint de lutter sans cesse pour sa survie et de porter à bout de bras tous les traumatismes de son peuple, ceux de l’Exil, de la Shoah, des guerres et de l’occupation. 1982. La guerre du Liban. Le Sabra, « l’homme nouveau israélien » engendré par les « rescapés d’Auschwitz », questionne enfin sa véritable identité. Les fondements même de la société sont ébranlés. Les failles de son système de croyances et de valeurs sont mises à nu tandis que se dessinent les contours d’une société qui allait sonder enfin sa spécificité, son individualité profonde et réelle. « Paix en Galilée » avait fait naître un nouvel Israël, sans masque, débarrassé du mythe fondateur. L’ancien récit qui enfermait les Israéliens dans l’image d’un petit peuple assiégé et victimisé, toujours objet de violence mais qui possédait une supériorité morale et spirituelle sur les autres, laisse place à une nouvelle histoire : les Israéliens ne sont ni supérieurs ni inférieurs aux autres, ils sont un peuple comme les autres avec ses qualités et ses défauts, sujet de violence et générateur de souffrances. La politique pouvait désormais être ce qu’elle est : un combat idéologique opposant la gauche à la droite. Au centre, les Palestiniens. Et c’est toujours la même rengaine avec une gauche partisane de la paix et de la création d’un Etat palestinien et une droite plus pragmatique et va-t-en-guerre favorable à la politique de colonisation des territoires conquis en 1967. Les riches, les pauvres, les inégalités sociales, le chômage et le coût de la vie ? Il y a bien eu le mouvement des tentes en 2011 avant que tout ne redevienne comme avant, comme après et comme il y a 70 ans. Non. Israël ne saurait être un pays normal.

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close