LE DIRECT
Navigation douce sur la Marne

Marins d’eau douce : sur la Marne

55 min
À retrouver dans l'émission

De Châlons-sur-Marne jusqu'à Paris : une expédition de 217 km sur la Marne

Navigation douce sur la Marne
Navigation douce sur la Marne Crédits : Christophe Petit Tesson - Maxppp

1ère diffusion le 30.12.2010 dans Sur Les Docks

Les îles sur la Marne sont des mondes qui font rêver. Frédéric Chef

En juillet 1991, avec un copain d’enfance, nous avons échafaudé ce qui a été sans doute le plus beau voyage de ma vie. Il s’agissait de descendre la Marne, de Châlons-sur-Marne où je suis né, jusqu’à Paris, Île Saint-Louis. Une expédition de 217 km – les méandres allongent nettement le parcours – entre deux rideaux d’arbres.

Nous avons navigué douze jours, regardant comme nos principaux gages de survie le pot de résine synthétique et la filasse de nylon dont nous rustinions une ou deux fois par jour notre esquif lamentable, après l’avoir écopé. Nous installions notre tente sur les îles ou sur des berges protégées du monde par une végétation suffisamment dense. Nous fîmes naufrage près d’Isles-les-Meldeuses. Le voyage s’est terminé en métro. Le comité d’accueil, à l’Île Saint-Louis, nous a vu arriver à pieds.

La Marne est la plus longue rivière de France : 525 km. Éric Rondeau

Le photographe Gérard Rondeau, installé depuis quelques années sur les bords de la Marne, a fait minutieusement connaissance avec la rivière. Il a entraîné dans ses explorations son ami Jean-Paul Kauffmann, à pieds puis sur la péniche avec laquelle il a parcouru toute la vallée (canal latéral et rivière) depuis les sources jusqu’à Charenton, interrogeant devant une caméra 200 personnes montées à bord et qui avaient quelque chose à raconter sur la rivière.

En parlant de la Haute-Marne, on devrait dire la Champagne Méridionale, c’est beaucoup plus poétique. Jean-Paul Kauffman

Jean-Paul Kauffmann s’est pris d’un intérêt fougueux pour la Marne, et le voyage qu’il y a fait rejoint pour lui ceux qui ont pu le conduire aux Kerguelen ou à Sainte-Hélène et dont il a tiré des récits superbes. 

J’ai rencontré une France qui ne va jamais à Paris et qui s’en trouve très bien. Jean-Paul Kauffman

Avec 

Un documentaire d'Olivier Chaumelle, réalisé par Isabelle Yhuel

Prise de son : Pierre Common et Ivan Turk - Mixage : Manuel Couturier

Rediffusion de l'émission "Sur les docks" du 30/10/2010

Bibliographie

La grande rivière Marne

La grande rivière MarneEditions La Nuée Bleue, 2010

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......