LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Série "Vestiaire", Paris
Épisode 5 :

Interroger le genre : « C’est quoi un garçon ? »

55 min
À retrouver dans l'émission

C'est quoi, être un homme ? Ici, nous nous interrogeons sur ce qu’est un garçon, "l’Autre", dont on perçoit la différence biologique et l’étrange ressemblance.

Série "Vestiaire", Paris
Série "Vestiaire", Paris Crédits : Pauline Rousseau

première date de diffusion 04/06/18

Christophe et Eddy témoignent de la difficulté sociétale à composer avec cette masculinité embarrassante. Estéban, née fille, explique en miroir, sa démarche existentielle pour entrer dans la masculinité. 

J'étais l'enfant que l'on qualifiait de "garçon manqué" dans la cour de récréation. Je jouais aux petites voitures et aux petits soldats. J'avais horreur des robes et des poupées. [...] Il y a eu des disputes pour des repas de famille où elle voulait que je sois plutôt coquette. C'était pas mon truc.  Ils ont pris ça un peu pour des caprices d'enfant, en pensant que j'allais évoluer pendant l'adolescence. Estéban Nadreau

Pauline photographie la fragilité de corps d’hommes tatoués ou boxeurs pour questionner la radicale altérité. Garance, intriguée par "l’organe qu’elle n’a pas", collecte des histoires de phallus. Enfin, Léonore, avec l’intelligence de ses 11 ans, remet férocement en cause les stéréotypes et sa parole devient le fil du déroulé. Et si elle avait raison ? Si, le clivage binaire était hors de propos ? Pour paraphraser Lacan, « (LA Femme), L’Homme n’existe pas », ce qui est donné à écouter, reflète donc d’avantage la complexité du genre humain.

On associe la masculinité hégémonique à du muscle, de la pilosité, des marques sur le visage, des cicatrices, à une certaine force physique. Ça m'intéressait d'aller à la source, d'aller vraiment me confronter à ces archétypes. Pauline Rousseau 

Dans mon clip, je voulais mettre ce corps frêle, torse nu. Je voulais montrer que tout ce qu'on attend d'un homme aujourd'hui, d'un alpha mâle, je ne le suis pas. Mais c'est par pour autant que je suis dénué de toute virilité. [...] Il faut trouver un équilibre entre cette virilité et une certaine sensibilité. Eddy de Pretto

Avec :

  • Garance Bonotto, comédienne metteuse en scène, conceptrice du projet « phallus stories »
  • Léonore Decque, collégienne d’ 11 ans et demi
  • Esteban Nadreau, étudiant en montage cinématographique, personne voulant changer de genre
  • Christophe Pellet, écrivain et cinéaste.
  • Eddy de Pretto, chanteur
  • Pauline Rousseau, artiste photographe

Une série documentaire de Juliette Boutillier, réalisée par Vincent Decque

Avec la collaboration de Annelise Signoret 

Liens 

La domination masculine, documentaire de Patric Jean, est en ligne sur YouTube

Qu’est-ce qu’être une femme, un homme ? Comment devient-on une fille ou un  garçon ?  Clémence Perronnet tente ici de proposer des réponses à ces questions

Marie Gaussel : L’éducation des filles et des garçons, paradoxes et inégalités. Dossier de veille de l’IFÉ, n°112, 2016.

On ne nait pas homme, on le devient : quelques repères et lectures pour réfléchir sur le lien entre les différences et l'égalité fille/garçon... proposés par Philosophie Magazine

La masculinité hégémonique : lecture critique d’un concept de Raewyn Connell, à lire dans la revue Genre sexualité société

La « crise » de la masculinité ou la revanche du mâle, article de François Dupuis-Déri, professeur, Université du Québec à Montréal (UQAM)

« Masculinité » ou « Virilité » ? Compte-rendu de l’intervention Mélanie Gourarier au séminaire de l’Ehess : « Approches critiques des masculinités » 

Lecture du livre de Daniel Welzer-Lang, sociologue spécialiste des études sur les masculinités. Nous, les mecs. Essai sur le trouble actuel des hommes

La construction sociale du masculin : on ne naît pas dominant, on le devient. Mémoire de DEA en sociologie présenté par Christian Schiess (Université de Genève, 2005) 

Partenariat

Cette semaine, LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 08/10/18 le film La Maison de la radio de Nicolas Philibert  dont voici un résumé : Une plongée au cœur de Radio France, à la  découverte de ce qui échappe habituellement aux regards : les mystères  et les coulisses d’un media dont la matière même, le son, demeure  invisible.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......