LE DIRECT
Quand la création raconte le sida
Épisode 1 :

Dire sa vie, dire sa mort

55 min
À retrouver dans l'émission

Plus qu’aucune autre maladie, le sida a produit un art de l’intime, un art autofictionnel où des créateurs de toutes disciplines ont utilisé leur vécu le plus personnel de la maladie pour faire œuvre, non seulement de témoignage mais aussi d’affirmation, de combat et de refus de la fatalité.

Herve Guibert - 1988
Herve Guibert - 1988 Crédits : Ulf Andersen / Aurimages - AFP

On allait vers le bonheur, on allait vers le progrès, quelque part vers la lumière et ça nous a rattrapés, avec cette étiquette de maladie de pédé, qui  faisait que tout le cheminement de libération se trouvait re-maudit par l’intégralité de la société à l’époque. C’est juste au moment où j’ai commencé à m’accepter que c’est arrivé. V. Borel

Hervé Guibert est certainement, avec son roman A l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie, l’un des précurseurs de ce que l’on nommera plus tard l’autofiction. Toute la littérature sida, et presque tout l’art de ces années sida qui courent de 1981 à 1996 (c’est-à-dire avant l’apparition des trithérapies), sont, de la même manière, marqués par cette même dimension infiniment personnelle, tragiquement intime. 

C’est en effet à la première personne que des auteurs confrontés à leur mort imminente se lancent dans des récits au réalisme cru où se mêlent douleurs, pathologies, traitements, affaiblissement physique, solitude, solidarité communautaire, peur de la mort, colère envers le désintérêt politique ou les lenteurs de la recherche… 

D’une certaine façon, avoir écrit ce livre, a été une espèce d’échec pour moi puisque la maladie avait encombré tout mon esprit et mon corps à tel point que je ne pouvais plus m’en défaire même littérairement. C. Bourdin

Ça m’a mis dans une transe, la langue de J.L. Largace, proche de quelque chose qui aurait à voir avec la prise de produit. La langue de J.L. Lagarce transforme absolument le corps sachant que ça change la température, ça change son tempo et toutes les écritures ne font pas ça. P. Calvario

Produites par de jeunes artistes foudroyés et révoltés par l'injustice du sort qui leur est promis, ces œuvres sont à la fois des témoignages et, comme les films de Derrek Jarman ou les pièces de Copi, des manifestes de résistance. Elles sont aussi porteuses, pour nombre d'entre elles — à l’image du Ruban noir de Vincent Borel — d'une énergie vitale folle, où la sexualité et l'étourdissement dans la fête, dans la musique techno, dans les drogues récréatives tiennent une place importante, comme autant d’exutoires face à la catastrophe ambiante… 

Quand la découverte de la Transe, de la House, s’est faite, on a été nombreux à arriver au paradis. Enfin, on était au calme dans l’euphorie. Ce n’est pas qu’on oubliait le sida, on était capable de le surmonter enfin, avec courage et énergie. V. Borel

Cette culture-là, c’est la rencontre entre une musique, une génération et une drogue, une drogue d’empathie, une drogue de réunion. V. Borel

Avec

  • Vincent Borel, romancier, auteur de Un ruban noir (1995)
  • Bruno Geslin, metteur en scène de la pièce Chroma, d’après Derek Jarman 
  • Philippe Calvario, metteur en scène des pièces Une visite inopportune, de Copi, Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce, et Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès.

Archives de Hervé Guibert, Cyril Collard, Guillaume Dustan, Christophe Bourdin, Jean-Luc Lagarce

Une série documentaire de Didier Roth-Bettoni, réalisée par Nathalie Battus

Bibliographie et extraits d’œuvres 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • No Sex Last Night - un film de Sophie Calle et Greg Shephard - 1994

  • Les Nuits fauves - un film de Cyril Collard – 1992 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......