LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Réfugiés afghans et Érythréens sous les jambons de la charcuterie Petricorena de Saint-Etienne-de-Baïgorry
Épisode 7 :

L'accueil au village, l'exemple de Saint-Etienne-de-Baïgorry

54 min
À retrouver dans l'émission

Saint-Etienne-de-Baïgorry ou la tradition d'accueil de la culture basque.

Réfugiés afghans et Érythréens sous les jambons de la charcuterie Petricorena de Saint-Etienne-de-Baïgorry
Réfugiés afghans et Érythréens sous les jambons de la charcuterie Petricorena de Saint-Etienne-de-Baïgorry Crédits : Raphaël Krafft - Radio France

Pendant trois mois, de novembre 2015 à février 2016, le village de Saint-Etienne-de-Baïgorry a accueilli une cinquantaine de réfugiés venus de Calais pour leur offrir quelques semaines de répit et les accompagner dans leurs parcours migratoires.

La xénophobie naturelle ou instinctive, celle-là, on peut la faire tomber. Par contre le racisme idéologique, celui-là, il ne bouge pas.

Les basques à Saint-Etienne-de-Baïgorry ont toujours entretenu avec la frontière une relation ambiguë. Ici la frontière est au fond un phénomène perturbateur.

La venue des migrants a permis à tout le monde de travailler ensemble et de faire groupe au-delà des anciens clivages.

Les habitants dans leur grande majorité, le conseil municipal, majorité et opposition confondues, les autorités préfectorales, les associatifs et les réfugiés sont unanimes : l'expérience fut un succès.

À travers ce documentaire qui explore à la fois la culture basque de l'accueil, son histoire et la volonté revendiquée dans ce village de cultiver des valeurs ouvertes à l'autre, Raphaël Krafft et Guillaume Baldy interrogent sur la nécessité ou non d'une identité forte pour permettre l'accueil ou du moins le rendre meilleur encore.

Une série de Raphaël Krafft, réalisée par Guillaume Baldy

Pour aller plus loin, une sélection d'Annelise Signoret :

Site de l’association nationale des villes et territoires accueillants.

Ce que les villes font aux migrants, ce que les migrants font à la ville.Publications et événements du groupe de recherche BaBels (de l’EHESS) sont en ligne sur le portail OpenEdition.

Mustapha Harzoune : Vous pouvez aider les gens, ça fait beaucoup de bien ! in Hommes & Migrations, 2017/2 (n° 1317-1318).

Ce sont des histoires qui racontent le monde, d’une manière que les “récits de voyage” contemporains ne veulent surtout pas raconter‪. Entretien avec Olivier Favier à propos de son ouvrage Chroniques d’exil et d’hospitalité. Vies de migrants d’ici et d’ailleurs (Le Passager clandestin, 2016).

Le don d’hospitalité : Quand recevoir, c’est donner. Un numéro de la Revue du Mauss (n°53, 2019) sur les contradictions qui traversent l’hospitalité contemporaine.

Première diffusion le 04/10/2017

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......