LE DIRECT
Confinement pendant la pandémie de la COVID 19, mai 2020 dans la banlieue de Paris
Épisode 4 :

La recherche au temps de la covid

55 min
À retrouver dans l'émission

De l'espoir d'un vaccin à l'histoire en train de s'écrire, comment la recherche et les chercheurs ont été traversés par ce printemps hors norme et qu'est-ce que ça a fait aux objets de recherche ?

Recherche COVID-19
Recherche COVID-19 Crédits : Fernando Zhiminaicela/Pixabay

On s'est dit qu'on devait se donner le temps d'observer ce que le temps, le nôtre, celui que nous vivons collectivement, fait à celui qu'on s'était choisi comme objet d'étude. Patrick Boucheron

Du côté de la recherche, il y a la course contre la montre pour trouver un traitement ou un vaccin et l’urgence de financer des postes de recherche autour de la biologie et des virus émergents. 

J'avais en tête cette idée de collecte des rêves et il nous a semblé, qu'il fallait être assez vif parce qu'on ne pourrait pas le faire après. Hervé Mazurel

Mais nombreux aussi sont les chercheurs en sciences humaines qui pendant le confinement ont commencé à mettre en place des travaux sur les conséquences de ce confinement ou qui ont modifié leurs axes de travail pour y intégrer cette donnée. 

Pour le coronavirus, on avait une bonne avance et maintenant, on se  retrouve dans une situation où on a des difficultés à trouver des crédits de recherche pour fonctionner correctement. On a donné nos résultats aux autres qui publient à notre place, et nous on n'a pas d'argent, c’est  humiliant. Bruno Canard

Il y a aussi ceux et celles qui ont vu leurs travaux d’un autre œil, à la lumière de la séquence que l’on vit collectivement. Il s’agit donc dans cet épisode de documenter les collectifs en train de se mettre en place, les appels à la recherche en train de se faire et de rendre compte des idées en train de se former et de devenir des problématiques. 

C'est le moment aussi de rappeler ce que ça nous fait, de traverser un événement historique et de nous laisser traverser par lui. Patrick Boucheron

Et puis il y a aussi la prise de conscience qu’en ce qui concerne la recherche, quelle que soit la crise, il ne faut pas se précipiter, mais au contraire laisser reposer et voir venir.  

Il y a 15 millions d'euros pour réagir immédiatement contre le coronavirus. D’un point de vue politique, ça pose un problème parce que avec des mandats de 4 ou 5 ans, les gens ne veulent pas envisager les choses à 10 ou 15 ans. Pourtant, pour les virus émergents, c'est la seule chose qu'il faut faire. Bruno Canard

Avec 

Un documentaire coordonné par Perrine Kervran et réalisé par Anne Pérez 

Liens

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......